Le Magazine du TNB Image retour sur la une

AVEC L'ENSAB RENNES

INTENSIF AERE L'ESPACE (3e ÉDITION)

Publié le 23/02/2021

Intensif de synthèse de fin de semestre Espace, perception de l’espace.

Cette année, il a pu se dérouler du 1 au 5 février 2021 à la salle Gabily. Grâce à la mise en place d’un protocole sanitaire strict, ce moment a également été un temps fort pour une promotion qui jusque là n’avait passé que quelques semaines en présentiel depuis le début de leur première année d’enseignement.

Depuis 2018, le TNB accueille les premières années de l’École Nationale Supérieure d’Architecture Bretagne-Rennes pour leur intensif « AERE l’espace » mené par le Collectif Dessin Envolé.

 

L’intensif invite à faire l’expérience des pratiques du vol et de son espace. Il permet de comprendre l’échelle d’un corps en rapport avec un contexte environnant, de le situer dans l’espace. Il forme à la pensée et aux savoirs collectifs invitant à se mettre en relation avec l’autre et prendre conscience de l’espace comme un contenant du vivant. Pendant cette semaine, les étudiant·es ont pu explorer 5 ateliers différents qui les ont menés à réaliser une courte performance grâce aux savoirs et aux savoir-faire de chacun·es.

 

Espace – Environnement sensible – Ambiance – Air – Apesanteur – Corps – Mesure – Échelle – Représentation – Dessin – Perception

L’intensif correspond à un temps pédagogique distinct des semaines de cours. Il permet la mise en place d’enseignements spécifiques sur un temps continu sans l’interruption du rythme des cours et ateliers. Ces enseignements sont transversaux et/ou pluridisciplinaires. Ils sont les terrains d’affirmation d’une pédagogie active fondée sur les valeurs collectives comme le travail en collaboration, la co-construction avec la constitution d’un groupe de travail qui partage ses ressources et qui distribue ses forces.

 

Cette année l’intensif a porté notamment un focus sur la pratique du dessin en reprenant à la fois l’enseignement des fondamentaux traversé, pendant le semestre, grâce aux « dessins quotidiens ». À la demande des étudiants, l’enseignement a permis de renforcer les notions parcourues autour des concepts de la figure mis en écho avec ceux autour de l’abstraction. Néanmoins, l’intensif a préservé le cœur de sa pédagogie exprimée par l’expérience de l’espace et avec les pratiques collectives.

 

 

5 ateliers ont rythmé l’intensif et participé à la construction d’une performance qui a fait la synthèse des expériences :

 

Espace sonore : a initié à la création sonore collective avec le corps et l’espace.

 

Corps architecturé : a invité à comprendre le corps comme une structure et un maître de mesure pour projeter des espaces organisés.

 

Percevoir l’espace : a formé aux techniques de vols avec le système du contrepoids humain. Ce module installe en la pratique du duo une qualité de savoir être et une relation qui s’établit entre les participant·es pour que le vol fonctionne.

 

④ Dessins-notations : a visité les techniques de la représentation à travers la découverte sensible de la ligne qui en son seul trait, épaisseur, fait apparaître l’espace, le mouvement, la vie.

 

⑤ Les regardeurs : a capté et exprimé les actions en cours. Cet atelier explore les moyens de traductions graphiques à distance, c’est-à-dire avec du recul physique mais aussi critique et analytique. Il a animé également l’espace de projection de 7m sur 8m avec des propositions dessinées.

 

 

+ POUR EN VOIR PLUS

Restitution Groupe 1

Restitution Groupe 2

Retrouvez l'ensemble des Intensifs passés depuis 2018 ici

 

Coordination Sandra Ancelot, artiste plasticienne-performance

Enseignante-chercheure Chantal Dugave, artiste-architecte

Collectif Dessin Envolé Marie Houdret-Lobjoit, architecte et écrivaine en lien avec Stephan Ink, artiste sonore, ingénieur son ; Paul Warnery, danseur, artiste de cirque dramaturgie ; Simon Nuiringabo, artiste technicien réfèrent sécurité en accroche

Photos © Emmanuel Groussard

Le Magazine du TNB

VOIR

>

Intensif de synthèse de fin de semestre Espace, perception de l’espace.

Cette année, il a pu se dérouler du 1 au 5 février 2021 à la salle Gabily. Grâce à la mise en place d’un protocole sanitaire strict, ce moment a également été un temps fort pour une promotion qui jusque là n’avait passé que quelques semaines en présentiel depuis le début de leur première année d’enseignement.

AVEC L'ENSAB RENNES

INTENSIF AERE L'ESPACE (3e ÉDITION)

Publié le 23/02/2021

Intensif de synthèse de fin de semestre Espace, perception de l’espace.

Cette année, il a pu se dérouler du 1 au 5 février 2021 à la salle Gabily. Grâce à la mise en place d’un protocole sanitaire strict, ce moment a également été un temps fort pour une promotion qui jusque là n’avait passé que quelques semaines en présentiel depuis le début de leur première année d’enseignement.

Depuis 2018, le TNB accueille les premières années de l’École Nationale Supérieure d’Architecture Bretagne-Rennes pour leur intensif « AERE l’espace » mené par le Collectif Dessin Envolé.

 

L’intensif invite à faire l’expérience des pratiques du vol et de son espace. Il permet de comprendre l’échelle d’un corps en rapport avec un contexte environnant, de le situer dans l’espace. Il forme à la pensée et aux savoirs collectifs invitant à se mettre en relation avec l’autre et prendre conscience de l’espace comme un contenant du vivant. Pendant cette semaine, les étudiant·es ont pu explorer 5 ateliers différents qui les ont menés à réaliser une courte performance grâce aux savoirs et aux savoir-faire de chacun·es.

 

Espace – Environnement sensible – Ambiance – Air – Apesanteur – Corps – Mesure – Échelle – Représentation – Dessin – Perception

L’intensif correspond à un temps pédagogique distinct des semaines de cours. Il permet la mise en place d’enseignements spécifiques sur un temps continu sans l’interruption du rythme des cours et ateliers. Ces enseignements sont transversaux et/ou pluridisciplinaires. Ils sont les terrains d’affirmation d’une pédagogie active fondée sur les valeurs collectives comme le travail en collaboration, la co-construction avec la constitution d’un groupe de travail qui partage ses ressources et qui distribue ses forces.

 

Cette année l’intensif a porté notamment un focus sur la pratique du dessin en reprenant à la fois l’enseignement des fondamentaux traversé, pendant le semestre, grâce aux « dessins quotidiens ». À la demande des étudiants, l’enseignement a permis de renforcer les notions parcourues autour des concepts de la figure mis en écho avec ceux autour de l’abstraction. Néanmoins, l’intensif a préservé le cœur de sa pédagogie exprimée par l’expérience de l’espace et avec les pratiques collectives.

 

 

5 ateliers ont rythmé l’intensif et participé à la construction d’une performance qui a fait la synthèse des expériences :

 

Espace sonore : a initié à la création sonore collective avec le corps et l’espace.

 

Corps architecturé : a invité à comprendre le corps comme une structure et un maître de mesure pour projeter des espaces organisés.

 

Percevoir l’espace : a formé aux techniques de vols avec le système du contrepoids humain. Ce module installe en la pratique du duo une qualité de savoir être et une relation qui s’établit entre les participant·es pour que le vol fonctionne.

 

④ Dessins-notations : a visité les techniques de la représentation à travers la découverte sensible de la ligne qui en son seul trait, épaisseur, fait apparaître l’espace, le mouvement, la vie.

 

⑤ Les regardeurs : a capté et exprimé les actions en cours. Cet atelier explore les moyens de traductions graphiques à distance, c’est-à-dire avec du recul physique mais aussi critique et analytique. Il a animé également l’espace de projection de 7m sur 8m avec des propositions dessinées.

 

 

+ POUR EN VOIR PLUS

Restitution Groupe 1

Restitution Groupe 2

Retrouvez l'ensemble des Intensifs passés depuis 2018 ici

 

Coordination Sandra Ancelot, artiste plasticienne-performance

Enseignante-chercheure Chantal Dugave, artiste-architecte

Collectif Dessin Envolé Marie Houdret-Lobjoit, architecte et écrivaine en lien avec Stephan Ink, artiste sonore, ingénieur son ; Paul Warnery, danseur, artiste de cirque dramaturgie ; Simon Nuiringabo, artiste technicien réfèrent sécurité en accroche

Photos © Emmanuel Groussard