Théâtre National de Bretagne
Direction Arthur Nauzyciel

accueil / le magazine du tnb / cœur instamment dénudé

Menu

    TNB logo
Le Magazine du TNB Image retour sur la une

FESTIVAL TNB X LES INROCKS

CŒUR INSTAMMENT DÉNUDÉ

Publié le 10/10/2022

 

Critique réalisée pour le supplément des Inrocks consacré au Festival TNB 2022, à propos de Cœur instamment dénudé de Lazare, du 23 au 26 novembre.

L’auteur-metteur en scène Lazare revisite le mythe de Psyché, jeune mortelle séduite par Cupidon et jalousée par Vénus, dans une fantasmagorie débridée.

Avec la promotion 4 du Théâtre national de Strasbourg (25 ans de moyenne d’âge), Lazare a créé une pièce qui lui ressemble : syncrétique, inclassable, délirante et donc réjouissante. Au cœur du spectacle, il y a le mythe de Psyché, que l’auteur-metteur en scène s’amuse à revisiter fougueusement, en faisant fi des registres de langues, en jouant des anachronismes et en mêlant les références savantes et profanes. L’héroïne du roman d’Apulée Les Métamorphoses (écrit au IIe siècle) s’émancipe en se cultivant avec L’École des femmes de Molière, et défiera la mort en se faisant poursuivre à toute berzingue par une Vénus au volant d’une décapotable et aux allures de cartoon. Cupidon, de son côté, tâchera de rembourser sa dette en devenant stripteaseur… Sur le plateau, la jeune troupe fait feu de tout bois, virevoltant, chantant et exultant d’un désir de théâtre communicatif. Cet ovni, conçu comme une montagne russe théâtrale, reste à jamais gravé dans la mémoire. Du beau travail.

 

— Critique de Igor Hansen-Løve, septembre 2022

 

 

Photo © Jean-Louis Fernandez

Le Magazine du TNB

 

Critique réalisée pour le supplément des Inrocks consacré au Festival TNB 2022, à propos de Cœur instamment dénudé de Lazare, du 23 au 26 novembre.

FESTIVAL TNB X LES INROCKS

CŒUR INSTAMMENT DÉNUDÉ

Publié le 10/10/2022

 

Critique réalisée pour le supplément des Inrocks consacré au Festival TNB 2022, à propos de Cœur instamment dénudé de Lazare, du 23 au 26 novembre.

L’auteur-metteur en scène Lazare revisite le mythe de Psyché, jeune mortelle séduite par Cupidon et jalousée par Vénus, dans une fantasmagorie débridée.

Avec la promotion 4 du Théâtre national de Strasbourg (25 ans de moyenne d’âge), Lazare a créé une pièce qui lui ressemble : syncrétique, inclassable, délirante et donc réjouissante. Au cœur du spectacle, il y a le mythe de Psyché, que l’auteur-metteur en scène s’amuse à revisiter fougueusement, en faisant fi des registres de langues, en jouant des anachronismes et en mêlant les références savantes et profanes. L’héroïne du roman d’Apulée Les Métamorphoses (écrit au IIe siècle) s’émancipe en se cultivant avec L’École des femmes de Molière, et défiera la mort en se faisant poursuivre à toute berzingue par une Vénus au volant d’une décapotable et aux allures de cartoon. Cupidon, de son côté, tâchera de rembourser sa dette en devenant stripteaseur… Sur le plateau, la jeune troupe fait feu de tout bois, virevoltant, chantant et exultant d’un désir de théâtre communicatif. Cet ovni, conçu comme une montagne russe théâtrale, reste à jamais gravé dans la mémoire. Du beau travail.

 

— Critique de Igor Hansen-Løve, septembre 2022

 

 

Photo © Jean-Louis Fernandez

EN ÉCHO

FESTIVAL TNB 2022

Le Festival TNB est imaginé depuis 2017 comme un précipité du projet artistique. S’ancrant dans le désir de construire un lien durable avec le public ...
Lire la suite

Festival TNB

LAZARE

CŒUR INSTAMMENT DÉNUDÉ

Dans le théâtre de l’auteur-metteur en scène Lazare, tout parle : les humains, les dieux, les animaux, les lampes, les couteaux, le vent. L’arti...
Lire la suite

DE LAZARE

VISITES EN ÉCHO À "CŒUR INSTAMMENT DÉNUDÉ"

Le Musée des beaux-arts de Rennes propose des visites de sa collection en écho aux thématiques des spectacles du TNB.  En novembre, la visite est e...
Lire la suite