FESTIVAL TNB

FESTIVAL TNB

2017

​Après les festivals Émergences, Duos, ou Mettre en scène, voici le Festival TNB, pensé comme un précipité du nouveau projet du TNB.
 

Ce nouveau projet, aujourd'hui dirigé par un artiste, s'ancre dans notre désir de constuire un lien durable avec le public basé sur la prise de risque, la curiosité et la rencontre. Il a été conçu autour d'un groupe d'artistes et chercheurs associés : les metteurs en scène Jean-Pierre Baro, Julie Duclos, Vincent Macaigne, Guillaume Vincent, les chorégraphes Damien Jalet, Sidi Larbi Cherkaoui, Gisèle Vienne, les performeurs Mohamed El Khatib, Phia Ménard, les écrivains Marie Darrieussecq, Yannick Haenel, les plasticiens Valérie Mréjen, M/M (Paris), Xavier Veilhan, les musiciens ALbin de la Simone, Keren Ann, et l'historien Patrick Boucheron. Ils contituent une communauté humaine dont le regard, le travail, le talent, nous aideront à déplacer le TNB vers de nouveaux territoires – imaginaires, artistiques et géographiques. J'espère ainsi décloisonner les disciplines, vous inviter à circuler de l'une à l'autre, et raconter la fluidité des expressions artistiques.



Le Festival TNB est comme la caisse de résonnance de cette première saison : en guise de présentation pour ceux et celles qui sont peu ou pas venus jouer à Rennes, les reprises de pièces emblématiques de certains artistes côtoient un grand nombre de créations françaises et internaitonales attendues, ainsi que des concerts, des rétrospectives de cinéastes, des expositions, des rendez-vous inédits avec les artistes.


Nous chercherons toujours un spectateur engagé, plutôt qu'un consommateur. Au-delà des créations, le théâtre doit être le lieu d'une synergie qui implique d'autres acteurs culturels. Les fidélités se poursuivent (le Musée de la danse, La Triangle, le Théâtre L'Aire Libre, le Grand Logis...) et de nouveaux partenaires nous rejoignent (Les Champs Libres, Le Carré Sévigné, Les Tombées de la Nuit, l'Assocation Trans Musicales, l'Hôtel Pasteur, le Bon Accueil, La CInémathèque française, le collectif Urbagone). Une effervescence qui permet au Festival de se déployer dans une quinzaine de lieux de l'agglomération rennaise et, resserré autour de trois week-ends, de vous accueillir plus facilement (tarif unique, navettes, bars).


Le TNB, et son école d'acteurs, est un lieu de transmission, de partage et de confrontations. Le Festival est à son image : la diversité des rendez-vous qui vous sont proposés, les spectacles et l'esprit festif qui doivent catalyser ces rassemblements créeront, je l'espère, une hybridation joyeuse qui vous permettra de passionnantes traversées. Pour favoriser la rencontre, faire entendre les sons discordants du vivant, et pour que le seuil du théâtre ne soit pas une frontière de plus. 

Bienvenue.

– Arthur Nauzyciel


 

Following the Émergences, Duos and Mettre en Scène festivals, here is the TNB Festival, devised as a fusion of the TNB’s new project. Run by an artist, this new project is rooted in our desire to establish a lasting link with audiences based on risk-taking, curiosity and encounters. It has been designed with the involvement of a group of artists and research associates: directors Jean-Pierre Baro, Julie Duclos, Vincent Macaigne and Guillaume Vincent; choreographers Damien Jalet, Sidi Larbi Cherkaoui and Gisèle Vienne; performers Mohamed El Khatib and Phia Ménard; writers Marie Darrieussecq and Yannick Haenel; visual artists Valérie Mréjen, M/M (Paris) and Xavier Veilhan; musicians Albin de la Simone and Keren Ann; and the historian Patrick Boucheron. Together they form a human community whose eye, work and talent will help us take the TNB towards new imaginative, artistic and geographical territories. The intention is to remove barriers between disciplines, inviting you to move from one to the next and talk about the fluidity of artistic expression. The TNB Festival is like a resonance chamber for this first season: a means of presenting artists who have never or rarely come to perform in Rennes and offering revivals of iconic pieces by certain artists alongside a great many long-awaited new works from France and abroad, as well as concerts, retrospectives of film-makers, exhibitions, and unusual encounters with artists.


We will continue to look for committed audiences rather than consumers. Beyond new works, the theatre must be the place of a synergy involving other cultural actors. Our loyal partnerships continue (e.g. Musée de la danse, Le Triangle, Théâtre L’Aire Libre, Grand Logis), and we are also being joined by new partners (Les Champs Libres, Le Carré Sévigné, Les Tombées de la Nuit, Association Trans Musicales, Hôtel Pasteur, Bon Accueil, La Cinémathèque française and the group Urbagone). Exciting times allowing the Festival to be held across some fifteen or so venues in the Rennes area and spread over three weekends to welcome visitors more easily (one price, shuttle buses, bars).

The TNB, with its drama school, is a place of transmission, sharing and encounters and this Festival is made in its image: the diversity of encounters available, the shows and festive spirit that will catalyse these gatherings will, I hope, create a wonderful hybrid form and offer some fascinating experiences. To promote encounters and make different ways of living visible so that the theatre’s threshold is not another border to cross.

Welcome.



– Arthur Nauzyciel

Lire +