SPECTACLES

28 mars
— 07 avril 2018

JAN KARSKI (MON NOM EST UNE FICTION)

YANNICK HAENEL / ARTHUR NAUZYCIEL

« Le théâtre est le lieu idéal pour (...) faire entendre à nouveau une parole qui n’a pas été entendue comme elle aurait dû l’être avant de tomber dans l’oubli. Le théâtre a toujours été pour moi un art de la réparation. »
– Arthur Nauzyciel

Théâtre

Reprise exceptionnelle

MER 28 03 20h00
JEU 29 03 19h30
VEN 30 03 20h00
SAM 31 03 20h00
MAR 03 04 20h00
MER 04 04 20h00
JEU 05 04 19h30
VEN 06 04 20h00
SAM 07 04 20h00
4 dates

TNB salle Vilar
Durée 2h40

 


Visite tactile (18h)

Séance en audiodescription (19h30)

réalisée en direct

par Séverine Skierski 
JEU 05 04

De la difficulté de dire l'horreur au théâtre, Arthur Nauzyciel fait résonner la voix d'un héros.

Varsovie, 1942. La Pologne est dévastée par les nazis et les Soviétiques. Jan Karski est un messager de la Résistance polonaise auprès du gouvernement en exil à Londres. Deux hommes le font entrer clandestinement dans le ghetto de Varsovie afin qu’il dise ce qu’il a vu et alerte les Alliés sur l’extermination radicale des Juifs d’Europe en Pologne. Dès 1943, Jan Karski rencontrera le président Roosevelt. Mais son appel restera sans suite. Après trente-cinq années de silence, il accepte de témoigner à nouveau dans le film Shoah de Claude Lanzmann.

 

Le destin extraordinaire de cet homme, confronté à la passivité des démocraties face au génocide organisé par les nazis, interroge Yannick Haenel qui écrit, en 2009, un roman construit en trois temps : celui du témoignage filmé, celui de l’autobiographie, et enfin, celui de l’imaginaire du romancier qui fait parler le héros au présent. Troublé par ce livre et cette figure, Arthur Nauzyciel a décidé de l’adapter pour la scène. Comme à son origine, le théâtre peut faire entendre la voix de ceux qui n’en ont plus et transmettre cette tragédie du silence imposé. Au moment où les témoins de l’Holocauste disparaissent, le temps du relais est venu. Dans le travail d’Arthur Nauzyciel, le plateau devient  lieu de mémoire où l’on peut donner une voix aux morts.

 

Pour cette création, il a réuni des artistes qui viennent de France, de Belgique, de Pologne, de Suisse, d’Autriche, des États-Unis. Ils sont le voyage de Karski. Il retrouve des complices artistiques : le chorégraphe Damien Jalet, le décorateur américain Riccardo Hernandez, l’éclairagiste américain Scott Zielinski, le créateur sonore Xavier Jacquot et le styliste José Lévy. Il travaille également avec le plasticien polonais Miroslaw Balka et le musicien autrichien Christian Fennesz, figure de la scène électro. Sur scène, il retrouve Laurent Poitrenaux, prix Beaumarchais du meilleur acteur pour ce rôle.

 

Répété à Orléans, New York et Varsovie, Jan Karski (Mon nom est une fiction) a été créé en ouverture du Festival d’Avignon et reçu le prix Georges Lerminier du Syndicat de la critique. Depuis sa création Jan Karski ne cesse de tourner.

TNB salle Vilar
Durée 2h40

 


Visite tactile (18h)

Séance en audiodescription (19h30)

réalisée en direct

par Séverine Skierski 
JEU 05 04

« Le metteur en scène (...) a trouvé le ton juste, tout ensemble proche et tragique, tout au long d'un spectacle dont on sort la mémoire en feu. »

– Fabienne Pascaud, Télérama

 

« Nauzyciel parvient à dire l’indicible grâce à la puissance tout intérieure du comédien, la rigueur des images,  un rythme lent, implacable, et ces échappées belles vers l’art, la musique et la danse. »

– Philippe Chevilley, Les Échos

 

« Laurent Poitrenaux, magistral, y incarne Karski en héros fantomatique d'une bataille pour la vérité engagée pour l'éternité. »

– Patrick Sourd, Les Inrockuptibles

D’après le roman de
YANNICK HAENEL
Adaptation et mise en scène
ARTHUR NAUZYCIEL
Vidéo
MIROSLAW BALKA
Musique
CHRISTIAN FENNESZ
Décor
RICCARDO HERNANDEZ
Lumière
SCOTT ZIELINSKI
Regard et chorégraphie
DAMIEN JALET
Son
XAVIER JACQUOT
Costumes
JOSÉ LÉVY
 

Jan Karski de Yannick Haenel est publié aux Éditions Gallimard, 2009

 

Avec 
MANON GREINER, ARTHUR NAUZYCIEL, LAURENT POITRENAUX, et la voix de MARTHE KELLER 

 

Production déléguée : Théâtre National de Bretagne
Production : CDN Orléans/Loiret/Centre
Coproduction : Festival d’Avignon ; Les Gémeaux, Scène nationale de Sceaux ; CDDB–Théâtre de Lorient, CDN ; Maison de la Culture de Bourges, Scène nationale ; La Comédie de Reims CDN, Festival Reims Scènes d’Europe.
Avec le soutien de la Région Centre, de l’Institut Polonais de Paris et de la Fondation d’entreprise Hermès/ programme New settings

— 2017·2018

Théâtre du Nord, CDN Lille
16 03 – 23 03 2018

La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc
12 04 – 13 04 2018

Le Grand T, Nantes
18 04 – 20 04 2018

Théâtre National de Bordeaux Aquitaine
25 04 –  28 04 2018

 

— 2016·2017
La Colline - Théâtre national
08 06 – 18 06 2017

 

— 2015·2016
Théâtre national de Strasbourg (TNS)
01 06 — 11 06 2016
 

— 2014·2015
Théâtre Vidy-Lausanne, Suisse
13 11 – 22 11 2014

 

— 2012·2013
Hangar 23, Rouen (dans le cadre du festival Automne en Normandie)
14 11 – 15 11 2012
Teatr Polski de Varsovie, Pologne
30 11 – 01 12 2012
Équinoxe, Scène nationale de Châteauroux
08 01 – 09 01 2013
Le Quartz, Scène nationale de Brest
30 01 – 31 01 2013
L’Estive, Scène nationale de Foix et de l’Ariège
06 02 – 07 02 2013

 

— 2011·2012
CDN Orléans/Loiret/Centre
05 10 – 07 10 2011
Comédie de Clermont-Ferrand, Scène nationale
13 10 – 14 10 2011

Théâtre de la Cité internationale (dans le cadre de la manifestation New settings organisée par la Fondation d’entreprise Hermès)
18 11 – 20 11 2011

Comédie de Reims, CDN
12 12 – 13 12 2011
Maison de la Culture de Bourges, Scène nationale
17 01 – 18 01 2012
CDDB Théâtre de Lorient, CDN
31 01 – 03 02 2012
Les Gémeaux, Scène nationale de Sceaux
08 02 – 19 02 2012