Théâtre National de Bretagne
Direction Arthur Nauzyciel

MATERNITÉ ÉTERNELLE

CINÉMA

MATERNITÉ ÉTERNELLE

DE KINUYO TANAKA

Rétrospective

JAPON

1955

1h51

DRAME, ROMANCE

VOSTF

Ce film vous est présenté dans le cadre d'une rétrospective consacrée à Kinuyo Tanaka, en 6 films.

BIOGRAPHIE | Kinuyo Tanaka (1909-1977) fut l’une des plus grandes vedettes du cinéma japonais. Avec une carrière qui commence dans le cinéma muet et qui finit à la télévision, son parcours est un des plus impressionnants de l’âge d’or des studios. Sa collaboration avec le cinéaste Kenji Mizoguchi a donné quelques-uns des films les plus célèbres du cinéma asiatique. Elle tourna aussi pour Yasujiro Ozu ou Mikio Naruse et sa filmographie de plus de deux cents films compte un grand nombre de chefs d’oeuvre. En 1953, Kinuyo Tanaka décide de passer derrière la caméra, devenant ainsi la première femme cinéaste d’après guerre. Son parcours de réalisatrice fut semée d’embûches. L’actrice put néanmoins diriger avec succès 6 longs-métrages pour les plus grands studios. Lettre d’amour, mélodrame autour d’un amour perdu, La Lune s’est levée, comédie du sentiment amoureux, « à la Ozu », Maternité éternelle, parcours sensible d’une femme debout dans la tourmente, La Princesse errante, fresque spectaculaire tirée d’une histoire vraie, La Nuit des femmes, édifiant récit du retour à la vie d’une jeune prostituée, et Mademoiselle Ogin, flamboyante odyssée amoureuse en costume, sont autant d’inoubliables portraits de femmes, portraits qui témoignent d’une voix singulière dans la grande histoire du cinéma japonais classique.

SYNOPSIS | Hokkaido, dans le nord du Japon. Fumiko vit un mariage malheureux. Sa seule consolation sont ses 2 enfants, qu’elle adore. Un club de poésie devient sa principale échappatoire, et lui permet de se rendre en ville. Elle y retrouve Taku Hori, le mari de son amie Kinuko qui, comme elle, écrit des poèmes. Elle ressent de plus en plus d’attirance pour lui. Mais Fumiko découvre qu’elle a un cancer du sein. Alors que ses poèmes sont publiés, elle doit subir une mastectomie. La jeune femme découvre alors la passion avec un journaliste qui vient la voir à l’hôpital.

1e film vraiment personnel de sa réalisatrice, Maternité éternelle commence dans les plaines ensoleillées de Hokkaido pour terminer dans les sous-sol d’un hôpital. Cette trajectoire est celle d’une héroïne sublime et tragique, qui ne faiblit jamais et qui assume jusqu’au bout son désir de liberté, puis son désir tout court. L’audace du film n’a pas d’équivalent dans le cinéma japonais de l’époque et surprend encore aujourd’hui. Avec Maternité éternelle, Kinuyo Tanaka devient une cinéaste de premier plan.

 

Réalisation 

Kinuyo Tanaka

 

Avec 

Yumeji Tsukioka, Ryoji Hayama, Junkichi Orimoto, Hiroko Kawasak