Le Magazine du TNB Image retour sur la une

PROJET D'ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

ATELIERS AUTOUR DE "NOIRE" DE TANIA DE MONTAIGNE ET STÉPHANE FOENKINOS

Publié le 10/02/2021

Initialement prévu au TNB du 12 au 16 janvier 2021, le spectacle Noire s'est décliné du 8 au 10 février 2021 en une série d’ateliers organisés avec Tania de Montaigne, autrice et journaliste, et Stéphane Foenkinos, metteur en scène et réalisateur. Pratique théâtrale et écriture ont donc été mis à l’honneur dans 4 établissements scolaires et sociaux.

Noire est à l’origine une biographie de la collection « Nos Héroïnes » publiée chez Grasset en 2015. On y découvre l’histoire méconnue de Claudette Colvin qui, en 1955, 9 mois avant Rosa Parks avait refusé de céder son siège à un passager blanc dans un bus dans la ville de Montgomery, capitale de l’Alabama aux États-Unis. Elle fut condamnée pour violation des lois sur la ségrégation.

 

Âgée d’à peine 15 ans dans l’Amérique de Martin Luther King au moment des faits, celle pour qui l’histoire lui a préféré son aînée dans la lutte contre la ségrégation, est toujours vivante aujourd’hui et vient être réhabilitée de ses mérites à travers ce livre.

 

Noire devient une bande dessinée en janvier 2019 sous le trait d’Émilie Plateau, et un spectacle la même année sous la direction de Stéphane Foenkinos.

 

Au total, les 2 artistes se sont rendu·es dans une maison relais pour femmes (ASFAD), un collège et un lycée rennais, et dans un collège d’Ille-et-Vilaine. Ce qui a permis à 60 élèves et 3 bénéficiaires de l’ASFAD de rencontrer Claudette Colvin de façon originale et intime.

 

Retour en images et en mots sur ces beaux moments de convivialité, d’humanité et de partage, accompagnés par l’équipe des relations avec les publics du TNB.

 

LUN 8 FÉV

 

Première journée de 2 ateliers.

Le premier à l’ASFAD Olympe de Gouges de Rennes en présence de 2 résidentes et de 2 accompagnatrices. Pour ce temps de rencontre, il est proposé de travailler en binôme. Les participantes ont pour mission de s’interviewer selon une liste de questions définies qui permettront d’élaborer la trame narrative de leur texte, parmi lesquelles : Quel est ton plat préféré et pourquoi ? Quel endroit te fait rêver et pourquoi ? Si tu étais un animal, lequel serait-il ? Quel talent te définit ? Un héros ou une héroïne de fiction ou de réalité qui t’a marqué ?...

 

Le texte doit commencer par « Aujourd’hui, je vais vous parler de … » et permet d’aborder l’écriture biographique de l’intime. Voici quelques extraits des textes réalisés par les résidentes reproduit ici avec leur aimable autorisation :

 

«  […] Marylène a eu plein de surnoms quand elle était petite. Elle a beaucoup de mal avec les surnoms sauf quand ce sont des gens très proches. Marylène pense qu’on donne des noms à la naissance et qu’ensuite on les abîme… »

«  […] Maud m’a présenté pour cette activité une photo de son fils qu’elle aime beaucoup. Nos enfants sont une continuité de nous et ils font partie intégrante de notre vie. Maud aime la musique, ne dit-on pas d’elle qu’elle adoucit les mœurs ? Est-ce pour cela que Maud est si douce ? »

 

 

Pour poursuivre la journée, c’est avec la classe de l’option théâtre du lycée Saint-Martin que les 2 artistes ont eu rendez-vous. Les élèves investi·es et passionné·es avaient préparé des scènes extraites de la bande dessinée Noire d'Émilie Plateau et ont proposé spontanément leurs mises en scène aux artistes qui les ont dirigé·es et aiguillé·es dans leurs choix.
 

Les élèves étaient ravi·es de pouvoir bénéficier des conseils de ces 2 professionnel·les pour préparer leurs épreuves de théâtre au baccalauréat.

 

 

MAR 9 FÉV

 

C’est avec les classes CHAT (Classe à Horaires Aménagés en Théâtre) du collège Rosa Parks, qui disposent d’une salle de travail au Cadran de Beauregard (Rennes), que les artistes passent la journée.

 

Le matin, ils rencontrent la classe de 3e encadrée par leur professeure de français, leur professeure d’anglais et leur professeure de pratique théâtrale affiliée au Conservatoire de Rennes.

 

Parmi les 23 élèves présent·es, 15 pratiquent le théâtre de façon régulière au sein de cette classe spécifique, les 8 autres font parti·es de l’option sport et découvrent la pratique théâtrale pour la première fois.

 

Les professeur·es avaient préparé une sélection de scènes issues de la bande dessinée que les élèves ont travaillé sur place, en groupes, pendant 45 min avec les professeur·es et les artistes, avant d’en offrir une restitution spontanée en lecture et en espace.

 

 

L’après-midi, c’est la classe de 4e CHAT, encadrée par leurs professeures de français, d’anglais, de danse et leur professeur de pratique théâtrale, qui ont bénéficié de ce même atelier.

 

En amont, les élèves avaient préparé des affiches illustrant le parcours de Claudette Colvin qu’ils ont présenté à Tania de Montaigne et à Stéphane Foenkinos. Très touché·es par cette initiative, les artistes ont pris le temps d’échanger avec les élèves sur leurs réalisations et sur la vie de Claudette Colvin, avant de passer à la pratique théâtrale.

 

 

Comme le matin, par groupes, les élèves ont interprété avec le soutien des professeur·es et des artistes, des scènes extraites de la bande dessinée.

 

Incarner ces personnages réels leur ont permis de se situer dans le contexte de l’Amérique ségrégationniste des années 50 et d'imaginer les luttes qu’il a fallu mener pour abolir ces injustices. Les élèves ont pu également s’interroger sur leur rapport à l’autre dans la société.

 

 

MER 10 FÉV

 

Pour cette dernière journée d’atelier, Tania de Montaigne et Stéphane Foenkinos ont rendez-vous au collège Andrée Récipon d’Orgères.

 

29 élèves de 3e sont attendu·es mais les conditions météorologiques empêchent le ramassage scolaire et seules 8 élèves étaient présentes.

 

Malgré cet imprévu, en petit comité, les élèves avaient beaucoup de questions à poser aux artistes et ont écouté avec attention leur parcours professionnel, la rencontre qui a permis la naissance de Noire comme spectacle, mais également la question du racisme et ce qui a poussé Tania de Montaigne à mettre en lumière Claudette Colvin.



 

L’après-midi, retour à l’AFDAS Olympe de Gouges

Comme Tania de Montaigne peut le faire lorsqu’elle passe de la plume à la scène, les résidentes vont interpréter leur texte.

Les résidentes sont impatientes de commencer le travail d’interprétation de leurs écrits. Stéphane Foenkinos démarre l’atelier en demandant une lecture spontanée aux participantes, peu habituées à prendre la parole en public. À partir de leur proposition, le metteur en scène dirige la séance sur des exercices vocaux, ce qui conduit petit à petit, à mettre les résidentes en confiance, jusqu’à les faire se lever et « performer » leur texte.

 

© TNB 

Le Magazine du TNB

LIRE

ATELIERS AUTOUR DE "NOIRE" DE TANIA DE MONTAIGNE ET STÉPHANE FOENKINOS

Initialement prévu au TNB du 12 au 16 janvier 2021, le spectacle Noire s'est décliné du 8 au 10 février 2021 en une série d’ateliers organisés avec Tania de Montaigne, autrice et journaliste, et Stéphane Foenkinos, metteur en scène et réalisateur. Pratique théâtrale et écriture ont donc été mis à l’honneur dans 4 établissements scolaires et sociaux.

PROJET D'ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

ATELIERS AUTOUR DE "NOIRE" DE TANIA DE MONTAIGNE ET STÉPHANE FOENKINOS

Publié le 10/02/2021

Initialement prévu au TNB du 12 au 16 janvier 2021, le spectacle Noire s'est décliné du 8 au 10 février 2021 en une série d’ateliers organisés avec Tania de Montaigne, autrice et journaliste, et Stéphane Foenkinos, metteur en scène et réalisateur. Pratique théâtrale et écriture ont donc été mis à l’honneur dans 4 établissements scolaires et sociaux.

Noire est à l’origine une biographie de la collection « Nos Héroïnes » publiée chez Grasset en 2015. On y découvre l’histoire méconnue de Claudette Colvin qui, en 1955, 9 mois avant Rosa Parks avait refusé de céder son siège à un passager blanc dans un bus dans la ville de Montgomery, capitale de l’Alabama aux États-Unis. Elle fut condamnée pour violation des lois sur la ségrégation.

 

Âgée d’à peine 15 ans dans l’Amérique de Martin Luther King au moment des faits, celle pour qui l’histoire lui a préféré son aînée dans la lutte contre la ségrégation, est toujours vivante aujourd’hui et vient être réhabilitée de ses mérites à travers ce livre.

 

Noire devient une bande dessinée en janvier 2019 sous le trait d’Émilie Plateau, et un spectacle la même année sous la direction de Stéphane Foenkinos.

 

Au total, les 2 artistes se sont rendu·es dans une maison relais pour femmes (ASFAD), un collège et un lycée rennais, et dans un collège d’Ille-et-Vilaine. Ce qui a permis à 60 élèves et 3 bénéficiaires de l’ASFAD de rencontrer Claudette Colvin de façon originale et intime.

 

Retour en images et en mots sur ces beaux moments de convivialité, d’humanité et de partage, accompagnés par l’équipe des relations avec les publics du TNB.

 

LUN 8 FÉV

 

Première journée de 2 ateliers.

Le premier à l’ASFAD Olympe de Gouges de Rennes en présence de 2 résidentes et de 2 accompagnatrices. Pour ce temps de rencontre, il est proposé de travailler en binôme. Les participantes ont pour mission de s’interviewer selon une liste de questions définies qui permettront d’élaborer la trame narrative de leur texte, parmi lesquelles : Quel est ton plat préféré et pourquoi ? Quel endroit te fait rêver et pourquoi ? Si tu étais un animal, lequel serait-il ? Quel talent te définit ? Un héros ou une héroïne de fiction ou de réalité qui t’a marqué ?...

 

Le texte doit commencer par « Aujourd’hui, je vais vous parler de … » et permet d’aborder l’écriture biographique de l’intime. Voici quelques extraits des textes réalisés par les résidentes reproduit ici avec leur aimable autorisation :

 

«  […] Marylène a eu plein de surnoms quand elle était petite. Elle a beaucoup de mal avec les surnoms sauf quand ce sont des gens très proches. Marylène pense qu’on donne des noms à la naissance et qu’ensuite on les abîme… »

«  […] Maud m’a présenté pour cette activité une photo de son fils qu’elle aime beaucoup. Nos enfants sont une continuité de nous et ils font partie intégrante de notre vie. Maud aime la musique, ne dit-on pas d’elle qu’elle adoucit les mœurs ? Est-ce pour cela que Maud est si douce ? »

 

 

Pour poursuivre la journée, c’est avec la classe de l’option théâtre du lycée Saint-Martin que les 2 artistes ont eu rendez-vous. Les élèves investi·es et passionné·es avaient préparé des scènes extraites de la bande dessinée Noire d'Émilie Plateau et ont proposé spontanément leurs mises en scène aux artistes qui les ont dirigé·es et aiguillé·es dans leurs choix.
 

Les élèves étaient ravi·es de pouvoir bénéficier des conseils de ces 2 professionnel·les pour préparer leurs épreuves de théâtre au baccalauréat.

 

 

MAR 9 FÉV

 

C’est avec les classes CHAT (Classe à Horaires Aménagés en Théâtre) du collège Rosa Parks, qui disposent d’une salle de travail au Cadran de Beauregard (Rennes), que les artistes passent la journée.

 

Le matin, ils rencontrent la classe de 3e encadrée par leur professeure de français, leur professeure d’anglais et leur professeure de pratique théâtrale affiliée au Conservatoire de Rennes.

 

Parmi les 23 élèves présent·es, 15 pratiquent le théâtre de façon régulière au sein de cette classe spécifique, les 8 autres font parti·es de l’option sport et découvrent la pratique théâtrale pour la première fois.

 

Les professeur·es avaient préparé une sélection de scènes issues de la bande dessinée que les élèves ont travaillé sur place, en groupes, pendant 45 min avec les professeur·es et les artistes, avant d’en offrir une restitution spontanée en lecture et en espace.

 

 

L’après-midi, c’est la classe de 4e CHAT, encadrée par leurs professeures de français, d’anglais, de danse et leur professeur de pratique théâtrale, qui ont bénéficié de ce même atelier.

 

En amont, les élèves avaient préparé des affiches illustrant le parcours de Claudette Colvin qu’ils ont présenté à Tania de Montaigne et à Stéphane Foenkinos. Très touché·es par cette initiative, les artistes ont pris le temps d’échanger avec les élèves sur leurs réalisations et sur la vie de Claudette Colvin, avant de passer à la pratique théâtrale.

 

 

Comme le matin, par groupes, les élèves ont interprété avec le soutien des professeur·es et des artistes, des scènes extraites de la bande dessinée.

 

Incarner ces personnages réels leur ont permis de se situer dans le contexte de l’Amérique ségrégationniste des années 50 et d'imaginer les luttes qu’il a fallu mener pour abolir ces injustices. Les élèves ont pu également s’interroger sur leur rapport à l’autre dans la société.

 

 

MER 10 FÉV

 

Pour cette dernière journée d’atelier, Tania de Montaigne et Stéphane Foenkinos ont rendez-vous au collège Andrée Récipon d’Orgères.

 

29 élèves de 3e sont attendu·es mais les conditions météorologiques empêchent le ramassage scolaire et seules 8 élèves étaient présentes.

 

Malgré cet imprévu, en petit comité, les élèves avaient beaucoup de questions à poser aux artistes et ont écouté avec attention leur parcours professionnel, la rencontre qui a permis la naissance de Noire comme spectacle, mais également la question du racisme et ce qui a poussé Tania de Montaigne à mettre en lumière Claudette Colvin.



 

L’après-midi, retour à l’AFDAS Olympe de Gouges

Comme Tania de Montaigne peut le faire lorsqu’elle passe de la plume à la scène, les résidentes vont interpréter leur texte.

Les résidentes sont impatientes de commencer le travail d’interprétation de leurs écrits. Stéphane Foenkinos démarre l’atelier en demandant une lecture spontanée aux participantes, peu habituées à prendre la parole en public. À partir de leur proposition, le metteur en scène dirige la séance sur des exercices vocaux, ce qui conduit petit à petit, à mettre les résidentes en confiance, jusqu’à les faire se lever et « performer » leur texte.

 

© TNB 

EN ÉCHO

artiste associée

>

TANIA DE MONTAIGNE / STÉPHANE FOENKINOS

NOIRE

Bien avant Rosa Parks, l’adolescente ouvre, aux États-Unis, la voie du mouvement des droits civiques. Sur un décor de tulles noirs sont projetées des ...
Lire la suite

LIRE

PROJET D'ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

TOURNÉE DE "FLORENCE & MOUSTAFA"

Cette petite forme d’une quarantaine de minutes, intitulée Florence & Moustafa invite les spectateurs aux noces de ces derniers, qui décident, le jour...
Lire la suite

VOIR

>

SÉRIE "SI LOIN SI PROCHE"

ENTRETIEN AVEC TANIA DE MONTAIGNE

Comme nous l’avons fait, en novembre à l’occasion du Festival du TNB, nous nous emparons de la toile pour en faire une scène pliée à notre main. Le th...
Voir la video