Présentation

Fondée en 1991 et située au cœur du théâtre, l’École du TNB propose une formation supérieure pour de jeunes acteurs à travers un cursus de 3 ans. Elle est composée d’une unique promotion de 20 élèves âgés de 18 à 26 ans recrutés sur concours.

En septembre 2018, un nouveau projet pédagogique a été mis en place pour l’arrivée de la dixième promotion. Arthur Nauzyciel a souhaité en partager la conception avec l’acteur Laurent Poitrenaux en le nommant responsable pédagogique associé de l’École.

 

À l’image du TNB, ce projet conçu autour d’un groupe de 16 artistes et un chercheur associés au TNB développe une formation de l’acteur pluridisciplinaire et ouverte sur l’international.

Le projet pédagogique

L’École est un laboratoire, un lieu d’expériences et de recherche dont l’enjeu est de transmettre et d’inventer un rapport sensible au monde, pour que chaque élève développe sa singularité d’acteur tout en se constituant ses propres outils au cours des apprentissages.

L’École d’acteurs se veut être, en regard du projet artistique du TNB, comme le prolongement ou l’origine, le laboratoire ou la critique de ce qui se joue sur le plateau. Le théâtre et son École deviennent alors un véritable lieu de recherche, de renouvellement et de compréhension de notre discipline, aussi bien pour les élèves que pour les intervenants. 

 

En plus de l’enseignement des fondamentaux du théâtre, elle doit permettre aux étudiants de s’inscrire dans un champ artistique et un monde plus vastes : en les initiant aux autres disciplines, en leur faisant rencontrer de grands artistes et penseurs, et en leur permettant de se jouer des frontières géographiques. Les élèves doivent se préparer à construire un théâtre qui sera le leur dans le monde à venir. D’une manière générale, l’École est un lieu de rencontre et de confrontation des pratiques et des esthétiques.

 

Dire - Lire - Écrire

 

La langue est au cœur de ce projet. Le langage structure la réalité dans laquelle nous vivons. Une grande attention sera portée à la langue française, inhérente au travail d’acteurs, à sa maîtrise et à la « lecture ». Nous développerons donc une exploration de la langue et des formes, des ateliers d’écriture, de travail à la table, etc.

 

Ce travail approfondi autour de la lecture et de l’énonciation se prolongera lors de classes d’interprétations dirigées par des acteurs, qui parraineront chacun un petit groupe d’élèves. Dans ce rapport de proximité́, chacun travaillera tout au long de l’année, un rôle du répertoire. Nous travaillerons également la notion de « traduction » : traduction textuelle d’une part, afin d’étudier le voyage du sens, d’une langue à l’autre, et en quoi cela affecte le travail de l’acteur ; traduction formelle d’autre part, afin de comprendre comment un texte peut devenir une image, comment une image se traduit en mouvements.

 

Il est par ailleurs essentiel aujourd’hui de parler couramment une langue étrangère en plus de sa langue. Pouvoir jouer et communiquer dans une autre langue ne peut qu’ouvrir un champ de nouvelles collaborations possibles dans l’avenir, en France ou à l’étranger.

 

Stages et masterclasses

 

Des stages de pratique sur plusieurs semaines seront dirigés par les artistes associés au TNB, ainsi que par les artistes français ou étrangers invités lors des saisons.

Ateliers de pratique théâtrale, mais aussi chorégraphique, musicale, d’écriture, de jeu pour la caméra ou liés aux arts visuels, ils s’inventeront en écho aux saisons et viseront le croisement des disciplines.

 

Accompagnement des trajectoires personnelles

 

Dès le dossier de candidature, chacun des élèves devra proposer un projet personnel qu’il développera et concrétisera lors de la 3e année. Par le biais de compagnonnages, l’École s’attachera à créer les conditions d’une relation privilégiée avec les acteurs et les artistes associés au TNB. Cet accompagnement aidera les élèves à faire évoluer leur projet personnel, et à mieux se situer dans l’évolution de leur parcours.

 

D’une manière générale, les élèves seront au cœur du fonctionnement et de la politique du TNB. Ils travailleront en lien avec ses différentes équipes : en menant des actions culturelles avec les relations publiques, en accompagnant les formations en milieu scolaire, dans le suivi du travail des chargés de productions, ou encore à l’occasion de courts stages techniques auprès des techniciens du TNB.

 

 Art et Politique : les nouveaux axes de la Licence universitaire

 

Le lien avec d’autres disciplines est de nature aussi bien pratique que théorique. Dans le fond, tout relève du théâtre, tout le sert. Il est important, par exemple, de comprendre comment la littérature a influencé la musique qui a donné une pièce qui est devenue un opéra, et dans quel contexte...

 

L’inscription des élèves en Licence Arts du spectacle – parcours « métier de l’acteur » à l’Université Rennes 2 permettra de mettre en résonnance les apports théoriques universitaires avec la pratique de l’École. L’enseignement des esthétiques du théâtre sera traité de manière transversale en l’inscrivant plus largement dans le champ de l’Art et du Politique. Mises en perspective avec les sciences humaines, de nouvelles disciplines seront enseignées en collaboration avec d’autres écoles et départements de l’Université : philosophie, architecture, musicologie, sociologie, anthropologie ou encore sémiologie.

 

La dimension internationale

 

À l’image du projet artistique du TNB, le projet pédagogique s’écrit dans une conscience européenne et résolument tournée vers l’international. Tout en consolidant les partenariats dans lesquels l’École s’inscrit actuellement, les liens avec d’autres lieux seront développés, écoles de théâtre européennes, mais aussi Centres d’art, écoles d’art et d’architecture.

 

Des échanges ou années croisées avec des écoles étrangères seront envisagés au cours de la formation qui pourront prendre la forme de stage d’un semestre à l’étranger en 3e année.

Une école depuis 1991

L’École a été fondée en 1991 par Emmanuel de Véricourt et Christian Colin à partir du Conservatoire National d'Art Dramatique de Rennes

 

En 1994, elle intègre les murs du TNB et passe sous la direction générale de François Le Pillouër jusqu’en 2016. Durant cette période, plusieurs promotions sont successivement conduites par les metteurs en scène Dominique Pitoiset (1994-1997), Jean-Paul Wenzel (1997-2000), Stanislas Nordey (2000 à 2012), et Éric Lacascade (2012 à 2018).

 

Depuis 2017, la direction du TNB est confiée au comédien et metteur en scène Arthur Nauzyciel. Il a souhaité partager la conception et la mise en œuvre du nouveau projet pédagogique de l'École avec l’acteur Laurent Poitrenaux, nommé responsable pédagogique associé.

 

La 10e promotion est arrivée à l'École en septembre 2018 pour 3 ans.