Stage avec Jean-Pierre Baro

École du TNB

En formation

11 06 — 22 06 2019

 

« Je me touche le visage, je pose mes mains comme ça, et c’est comme du caoutchouc – malléable comme de l’argile ou de la matière plastique fondue. Quand je bouge les mains, mon visage change – je fais comme ça et mon visage se transforme. Ça devient quelqu’un d’autre. Puis quelqu’un d’autre encore, différentes personnes. Plusieurs. Puis je remets tout en place et à la fin j’ai de nouveau l’air d’être moi-même. » L’épreuve du feu de Magnus Dahlström

Artiste associé au TNB, directeur du Théâtre des Quartiers d’Ivry depuis le 1er janvier 2019, Jean-Pierre Baro a eu l’occasion de présenter son travail à plusieurs reprises au public rennais, notamment Suzy Storck, Mephisto {Rapsodie} et Kévin, portrait d’un apprenti converti en 2018/2019.

Dans toutes ses créations, intrinsèquement liées aux écritures contemporaines, Jean-Pierre Baro interroge les enjeux d’intimité, d’intemporalité, de vérité et de subjectivité. En tant que metteur en scène, il accompagne les acteurs vers l’expression de leur singularité sur scène, valorisant ainsi leur manière unique d’être et de se présenter au monde.

Pour ce premier stage avec la promotion 10 de l’École du TNB, Jean-Pierre Baro a choisi d’explorer le sombre texte du suédois Magnus Dalhström, L’épreuve du feu, écrit en 1989. Ici, chaque élève prend en charge et met en scène l’un des 8 monologues qui structurent le récit.

Dans cette pièce en huis-clos, un meneur de jeu amène par la provocation les autres personnages à révéler leurs reliefs intérieurs les plus inavouables, pour eux qui font face à leurs propres abysses, et les plus intolérables, pour qui les écoute sur et hors du plateau. Entre catharsis de l’inconscient et sincérité de la fiction, ce texte questionne à la fois la société, ses fondements et ses règles de vie en communauté, et le théâtre, en ce que son langage peut véhiculer de violence, d’interdit et de trouble.