SPECTACLES

04 avril
— 06 avril 2019

Radio Live

Aurélie Charon, Caroline Gillet, Amélie Bonnin

« La vraie bataille, c’est celle des récits. »

— Aurélie Charon et Caroline Gillet

Performance

Printemps des ados

JEU 04 04 14h30
JEU 04 04 19h30
VEN 05 04 14h30
SAM 06 04 15h00

Hors abonnement

En partenariat avec le Festival Mythos.

C’est une nouvelle génération au micro. Aurélie Charon et Caroline Gillet ont rencontré pour la radio des jeunes en France et à Sarajevo, Istanbul, Beyrouth, Tel Aviv, Téhéran, Gaza, Moscou, New Delhi, Dakar, Casablanca. 

 

Après les ondes, elles les invitent en chair et en os à se raconter sur scène. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pas de grands discours mais des récits de vie. Ils viennent du monde entier, ils sont engagés, ne sont pas résignés, et viennent se raconter et échanger. Paroles accompagnées d’images créées en direct par Amélie Bonnin.

 

Ce n’est pas tout à fait un spectacle, ce n’est pas une conférence, et c’est plus qu’une rencontre. C’est une écriture au présent, qui fait émerger des voix, des histoires à la première personne qui interrogent sur scène ce que nous faisons du collectif. C’est une génération qui en a eu assez qu’on parle à sa place. Les Radio Live ont le charme bordélique du carnet de bord, poétique de la rature comprise, à base de surprises sonores (connexions Skype, collages d’archives) et patchworks visuels (clips, photos et images redessinées).

 

Il nous faut « reprendre pied dans le récit de nos vies » nous rappelle l’historien Patrick Boucheron, pour ne pas se laisser raconter par d’autres. Notre langue dit tout : d’où on vient, où on vit, qui sont nos amis. Pour ne pas qu’elle nous enferme, il faut l’ouvrir. La façon dont on raconte le réel le façonne : il nous faut des mots nouveaux pour faire émerger demain. Savoir écrire et dire pour permettre et prédire. Ne plus se plier à des narrations imposées : reprendre l’origine de son histoire à travers ses propres mots et avec sa voix. Comment se raconter ? Réaliser que sa parole a de l’importance ? Comment s’approprier les outils du son et de l’image pour qu’ils soient le reflet de cette langue nouvelle de 2019, faite d’argot, de smileys, de textos vite envoyés ?

 

En amont du Radio Live, elles proposent des ateliers radio et image avec des jeunes, pour travailler la mise en forme de leurs récits. Elles les accompagnent pour qu’ils mettent leurs vies « sur écoute » au bon sens du terme : pas de surveillance mais un partage d’expériences. Ils sont complices du récit en train de s’écrire. Cette matière permettra de mettre certaines vies sur scène.

Hors abonnement