MITHRIDATE

SPECTACLES

08 déc
— 12 déc 2020

MITHRIDATE

JEAN RACINE / ÉRIC VIGNER

Achetez vos places
Théâtre

Création

Coproduction

MAR 08 12 20h00
MER 09 12 20h00
JEU 10 12 19h30
VEN 11 12 20h00
SAM 12 12 15h00

Salle Vilar

Durée estimée 2h10

Racine explore un séisme familial. Mithridate, sa seconde femme et 2 de ses fils sont réunis pour une journée de tensions folles à l’issue de laquelle la mort du héros libère chaos et désorganisation. 

Homme cultivé, amateur d’art, mort vers 63 avant J-C., Mithridate, roi d’une partie de l’Orient, résiste pendant 40 ans à l’expansionnisme romain. Sa chute scelle le triomphe de l’Occident. Tragédie politique et intime, ce texte, interroge la propension des hommes à semer le mal autour d’eux. Le poison qui tue Mithridate est une disposition humaine toxique. 

Rare aujourd’hui, Mithridate a été l’un des plus grand succès de Racine à son époque. Éric Vigner nous fait découvrir cette œuvre en réunissant sur le plateau le couple royal, Stanislas Nordey (Mithridate) et Jutta Johanna Weiss (Monime).

À PROPOS

Metteur en scène de théâtre et d’opéra, acteur, et directeur du Théâtre National de Strasbourg et de son École, Stanislas Nordey crée et joue de nombreux spectacles depuis 1991 sous les directions notamment de Christine Letailleur, Wajdi Mouawad, Pascal Rambert. 

Jutta Johanna Weiss débute sa carrière à Vienne. Marion de Lorme d’Éric Vigner en 1998 fut son premier rôle dans le théâtre français. Depuis elle continue de travailler sous sa direction dont Partage de midi présenté au TNB en 2018.

Elle et il sont rejoint·e·s par Thomas Jolly, nouvellement nommé directeur du QUAI – Centre Dramatique National/Angers–Pays de la Loire et ancien élève de l’École du TNB de 2003 à 2006. Il a notamment présenté au TNB Henri VI et Richard III en 2015. 

À ce trio s’ajoute Philippe Morier-Genoud, et une nouvelle génération d’acteurs, Jules Sagot et Yanis Skouta.De la confrontation sur scène de ces générations et de ces esthétiques, naît le vivant qui rend contemporaine cette œuvre du passé.

Après avoir été directeur du CDDB – Théâtre de Lorient de 1996 à 2015, Éric Vigner est désormais directeur artistique du théâtre Saint Louis à Pau. Plasticien, son travail s’exerce dans le champ du théâtre, la réalité du lieu qu’il investit, son territoire et sa culture. En 2017, à l’invitation du Théâtre National de Tirana, il fait entrer Victor Hugo au répertoire avec Lucrèce Borgia présenté au Festival TNB 2017. En 2018 il présente au TNB Partage de midi de Paul Claudel et poursuit sa recherche sur les rituels d’amour et de mort.

Salle Vilar

Durée estimée 2h10

→ RENCONTREZ L'ÉQUIPE ARTISTIQUE

JEU 10 12

Dialogue à l'issue de la représentation

 

→ VENEZ AU TNB EN FAMILLE

SAM 12 12 à 14h30

Texte
JEAN RACINE
Scénographie et mise en scène
ÉRIC VIGNER
Lumières
KELIG LE BARS
Son
JOHN KACED
Costumes
ANNE-CÉLINE HARDOUIN
avec la collaboration de l'Atelier du Théâtre National de Bretagne
Maquillage
ANNE BINOIS
Assistanat à la mise en scène
TÜNDE DEAK
Assistanat à la scénographie
ROBIN HUSBAND
Régie générale de production
BRUNO BLÉGER

 

Avec
THOMAS JOLLY
PHILIPPE MORIER GENOUD
STANISLAS NORDEY
JULES SAGOT
YANIS SKOUTA
JUTTA JOHANNA WEISS

 

Production : Compagnie Suzanne M.
Coproduction : Théâtre National de Strasbourg ; Théâtre National de Bretagne ; LE QUAI – Centre Dramatique National/Angers–Pays de la Loire ; Comédie de Reims, Centre dramatique national ; La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche.