« Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup, beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela, ce n’est pas possible, on ne
peut pas les supporter. »
– Marguerite Duras

IL FAUT BEAUCOUP AIMER LES HOMMES

Das Plateau

Achetez vos places

« Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. L’homme est noir, la femme et blanche. Et alors ? »
 

Au sein du nouveau projet du TNB, le théâtre dialogue avec les autres arts, en particulier la littérature. Des écrivains y sont donc associés, notamment la romancière Marie Darrieussecq. Le collectif Das Plateau, adapte ce roman sur la passion brûlante de deux amants, entre Hollywood et la forêt camerounaise, pour lequel l’auteure avait reçu le prix Médicis en 2013. Un dispositif plastique très fort met en relief ce rapport entre la littérature et le théâtre.

Comment peut-on écrire et dire l’amour aujourd’hui ? Marie Darrieussecq répond à cette question qui traverse plusieurs des spectacles du Festival TNB. Dans un monde qui recycle sans cesse clichés et stéréotypes, Solange rencontre Kouhouesso, obnubilé par l’idée de mettre en scène Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad. Marie Darrieussecq raconte une femme qui tombe amoureuse d’un homme impossible à aimer, paradoxe de la passion. Le collectif Das plateau s’empare de cette écriture à l’intensité vibrante, qui parle d’amour et de racisme, du féminin et du masculin, de la manière dont l’histoire des peuples s’immisce à l’intérieur de l’histoire des hommes.


Solange is white, Kouhouesso is black. She only has eyes for him; he looks elsewhere. He has a grand plan. He wants to make a cinematic adaptation of Conrad’s novel Heart of Darkness. And he intends to head off and shoot the film in Africa… Multidisciplinary collective Das Plateau takes the novel of Marie Darrieussecq, associate artist at the TNB, and this huge work about love and racism, the feminine and the masculine, and the way in which the history of the people intervenes inside the history of man.
Marie Darrieussecq is associate artist at the TNB.

Project conceived and written by DAS PLATEAU

Based on the novel by MARIE DARRIEUSSECQ

 

D’après le roman
Il faut beaucoup aimer les hommes
texte publié chez P.O.L éditeur (2013)
MARIE  DARRIEUSSECQ
Conception et écriture du projet
DAS PLATEAU
Mise en scène et réalisation
CÉLESTE GERME
Texte additionnel et scénario
JACQUES ALBERT
Composition musicale et direction du travail sonore
JACOB STAMBACH
Scénographie
JAMES BRANDILY
assisté de
FANNY BENGUIGUI
Création lumières
OLIVIER TESSIER
Régie générale et lumières
STÉPHANE LAROSE
Création lumières vidéo
ROBIN KOBRYNSKI
Costumes
ÉMILIE  CARPENTIER
Régie son et image plateau
ADRIEN KANTER
Régie plateau
MAXIME PAPILLON
Chef opérateur image
DIEGO GOVERNATORI
Montage image
DAVID DAURIER
Régisseur général tournage
PATRICK ÉPAPÉ
Écriture et direction du chœur
ELISABETH WOOD
Assistante à la mise en scène
AUDREY CAVELIUS
Administration, production, diffusion
BUREAU FORMART


Avec CYRIL GUEI et MAELYS RICORDEAU
 

Production: Das Plateau. Coproduction et résidence : Comédie de Reims, CDN; CNDC–Théâtre Ouvert avec le soutien de la Région Île-de- France; Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre ; Pôle Culturel d’Alfortville ; Centre Boris Vian, Les Ulis. Avec l’aide à la production de la DRAC Île-de-France, la participation du DICRéAM, le soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la création, le soutien d’Arcadi Île-de-France, le soutien du Fonds de dotation Porosus. Ce texte a reçu l’Aide à la création du Centre national du Théâtre
Das Plateau est en résidence territoriale à l’Espace Culturel Boris Vian - soutenue par la Ville des Ulis, la DRAC Île-de-France et le département de L’Essonne. Das Plateau est artiste associé au Carreau du Temple et à la Comédie de Reims, accueilli en résidence au Pôle Culturel d’Alfortville et membre du collectif de compagnies 360. 

TNB salle Serreau
Durée 2h20