CINÉMA

NOUREEV

De Ralph Fiennes

GRANDE-BRETAGNE

2019

2H07

VOSTF

Noureev, Une vie de Julie Kavanagh est la biographie qui a inspiré le film de Ralph Fiennes.

 

Rudolf Noureev (1938-1993), le plus célèbre danseur de la seconde moitié du XXe siècle, avait tout pour lui : beauté, génie, charme et sex-appeal. Nul autre danseur n'a provoqué autant d'effervescence autour de lui. Dans sa biographie, Julie Kavanagh explore la vie et le destin hors normes du "seigneur de la danse" : son enfance, ses années de formation à l'école Kirov de Leningrad, sa fuite controversée d'URSS en 1961, sa relation avec le danseur danois Erik Bruhn, sa collaboration légendaire avec la danseuse Margot Fonteyn au Royal Ballet de Londres, ses rencontres avec de brillants chorégraphes, tels Balanchine, Robbins ou Graham, son rôle de directeur de ballet à l'Opéra de Paris, ses dernières années jusqu'à sa mort en 1993 des suites du sida. Mais c'est également l'ambiguïté du personnage que révèle cet ouvrage : s'il dansait comme un dieu, son comportement était d'une rare violence. Noureev aimait à se dépeindre lui-même comme un envahisseur barbare. Le chorégraphe Jerome Robbins ne disait-il pas de lui : "Rudi est un artiste, un animal et un salaud" ? Entre le danseur plein de grâce et l'homme acrimonieux, cette biographie éclaire sans complaisance un mythe incandescent. La définition même du monstre sacré.

 

SYNOPSIS

 

Jeune prodige du célèbre ballet du Kirov, Rudolf Noureev est à Paris en juin 1961 pour se produire sur la scène de l’Opéra. Fasciné par les folles nuits parisiennes et par la vie artistique et culturelle de la capitale, il se lie d’amitié avec Clara Saint, jeune femme introduite dans les milieux huppés. Mais les hommes du KGB chargés de le surveiller ne voient pas d’un bon œil ses fréquentations “occidentales” et le rappellent à l’ordre.
Confronté à un terrible dilemme, Noureev devra faire un choix irrévocable, qui va bouleverser sa vie à jamais. Mais qui va le faire entrer dans l’Histoire.

Réalisation

Ralph Fiennes

Avec

Oleg Ivenko, Adèle Exarchopoulos, Raphaël Personnaz