CINÉMA

26 sept
— 02 oct 2018

Libre

de Michel Toesca

Mercredi 26 septembre

17:40 Salle Jouvet

Jeudi 27 septembre

17:40 Salle Jouvet

Vendredi 28 septembre

17:40 Salle Jouvet

Samedi 29 septembre

17:40 Salle Jouvet
21:30 Salle Jouvet

Dimanche 30 septembre

17:40 Salle Jouvet
21:30 Salle Jouvet

Lundi 01 octobre

17:40 Salle Jouvet

Mardi 02 octobre

17:40 Salle Jouvet

France

2018

1h40

Couleur

Documentaire

Sélection officielle

Festival de Cannes 2018

 

 

La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l'Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. 

Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. De leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d'asile. Mais en agissant ainsi, il est considéré hors-la-loi... Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant aussi de la Roya, l’a suivi durant 3 ans. Témoin concerné et sensibilisé, caméra en main, il a participé et filmé au jour le jour cette résistance citoyenne. Ce film est l'histoire du combat de Cédric et de tant d’autres.

 

« Un matin on se réveille et on voit sur la route en bas de chez soi, des passants qu’on avait jamais vu auparavant. Des hommes, des femmes et des enfants qui ont faim, froid, qui sont épuisés, et qui ne parlent pas notre langue. Alors on va les voir, on leur donne à manger, à boire. On leur permet de rentrer en contact avec leur famille… Et après, on fait quoi ? Cette question toute une vallée se l’est posée. La vallée de la Roya dans l’extrême sud-est de la France est italienne au sud et française au nord puis de nouveau Italienne. Une enclave française en territoire italien dans laquelle viennent se perdre des migrants qui pensent aller vers Paris alors qu’ils se dirigent vers Turin. Ce film relate de l’intérieur 3 années de vie qui ont bouleversé notre quotidien. » — Michel Toesca

 

Le 6 juillet 2018, le Conseil constitutionnel a censuré le principe du "délit de solidarité" en décrétant qu'une aide désintéressée au "séjour irrégulier" ne saurait être passible de poursuites au nom du "principe de fraternité".

Scénario et réalisation
MICHEL TOESCA

Avec

CÉDRIC HERROU

 

Avec le soutien de Emmaüs France, l’association Res Publica, Médecins du Monde, du programme entreprise de Ciclic - Région Centre-Val de Loire et tous les participants du Kiss Kiss Bank Bank.