LES HORREURS DE FRANKENSTEIN

CINÉMA

LES HORREURS DE FRANKENSTEIN

DE JIMMY SANGSTER

ANGLETERRE

1970

1h35

VOSTF

HORREUR

INTERDIT AUX -12 ANS

Ce film vous est présenté dans le cadre d'un cycle consacré au studio de la Hammer, en 5 films.

 

→ Interdit aux -12ans

BIOGRAPHIE


Scénariste, producteur et réalisateur britannique, Jimmy Sangster débute comme projectionniste dès l’âge de 16 ans, il devient assistant-réalisateur notamment de Basil Dearden. Toutefois, il entre à la compagnie Hammer dès 1949 d’abord en tant qu’assistant. Deux ans plus tard, il collabore pour la première fois avec le cinéaste Terence Fisher et les deux hommes deviennent alors des complices.
En 1954, Jimmy Sangster gagne des galons et se pique de production, mais c’est véritablement en devenant le scénariste de X The Unknown (Norman, 1956) qu’il trouve sa voie. C’est à lui qu’est confié le script de Frankenstein s’est échappé (Fisher, 1957) qui changera à jamais la face de l’horreur britannique et apportera son premier triomphe à la firme Hammer. En 1970, Jimmy Sangster franchit un nouveau cap en devenant réalisateur à part entière du film Les horreurs de Frankenstein (1970) qui n’est pas le plus réussi de la série. Mais cela empire encore avec son deuxième long-métrage intitulé Lust for a Vampire (1971) qui est un échec artistique et commercial. Il semble s’améliorer avec Sueur froide dans la nuit (1972), thriller bien plus réussi mais qui ne remporte pas le succès attendu. Jimmy Sangster continue à écrire des romans et des scripts essentiellement pour la télévision, même si on lui doit encore celui de Psychose phase 3 (Marquand, 1978). Il restera comme l’un des piliers de la mythique firme Hammer.
 

À PROPOS


Les horreurs de Frankenstein ne mérite en aucun cas le mépris ou l’indifférence polie qui lui sont généralement réservés. Au contraire, avec le recul, cette tentative d’amener un nouveau souffle à la franchise par le biais de l’humour et de la distanciation vis-à-vis du mythe créé par Mary Shelley nous apparaîtra, aujourd’hui, comme vraiment rafraîchissante, faisant au final de ces Horreurs de Frankenstein l’opus le plus fun de la série, et par conséquent l’un des films les plus inhabituels et les plus attachants produits par la Hammer.
Placé sous le signe de l’humour noir, déviant même régulièrement sur le potache, Les horreurs de Frankenstein est donc un film fantastique développant le fameux esprit « campy » cher aux anglo-saxons – on entend par là que le film de Jimmy Sangster cultive de façon manifeste un humour absurde et doucement provocateur.

- Mickaël Lanoye

SYNOPSIS


Après avoir sciemment provoqué la mort de son père, Victor Frankenstein, jeune homme manipulateur et séducteur, reprend le flambeau et se livre à son tour à quelques expériences macabres. Il engage un pilleur de tombes pour lui fournir les matériaux nécessaires à son travail.

Réalisation 

Jimmy Sangster

Avec

Dennis Price, Kate O'Mara, Ralph Bates, Veronica Carlson