CINÉMA

INDES GALANTES

DE PHILIPPE BÉZIAT

 FRANCE

2021

1H48

VF

DOCUMENTAIRE

Le film a été présenté en avant-première au Cinéma du TNB dans le cadre du Festival Avant-première Télérama.

" L’opéra c’est un monde clos, une grotte merveilleuse, surtout l’Opéra de Paris qui est peut-être l’une des plus grandes et des plus fascinantes du monde. Mais justement, une des clés du film, c’était de poser cette question : comment le monde extérieur peut-il pénétrer et nourrir cette caverne merveilleuse ? Comment peut-il y trouver sa place ? Je savais qu’il fallait sortir de temps en temps, pour pouvoir mieux y retourner. Et je sentais qu’il fallait arriver de l’extérieur, qu’on ne pouvait pas commencer tout à fait à l’intérieur. C’est quelque chose que j’avais expérimenté avec la mise en scène de Pelléas et Mélisande à Moscou : à quel point une image de la ville, une image d’un immeuble, de l’immeuble dans lequel vit un chanteur, peut prendre une résonance considérable par rapport à ce qu’on vient d’entendre au niveau de l’œuvre. C’est cette alchimie cinématographique qui m’intéresse : on est dans Rameau, on a un son, une mélodie, des personnages, un chant, une harmonie musicale, et en fait tout ça peut se prolonger sur une image du monde réel, et produire une émotion." — Philippe Béziat

"C'est un divertissement et une oeuvre politique, racontée via des intrigues amoureuses entre des hommes et femmes occidentaux et d’autres continents. La pièce repose sur des malentendus, des sortes de quiproquo de théâtre, mais aussi parfois des malentendus inconscients entre les personnages. C’est cela que j’ai essayé d’interroger en montrant des désaccords et en révélant des tensions peu perceptibles." — Clément Cogitore
À ÉCOUTER SUR FRANCE CULTURE
 

SYNOPSIS


C’est une première pour 30 danseurs de hip-hop, krump, break, voguing… Une première pour le metteur en scène Clément Cogitore et pour la chorégraphe Bintou Dembélé. Et une première pour l’Opéra de Paris. En faisant dialoguer danse urbaine et chant lyrique, ils réinventent ensemble le chef-d’œuvre baroque de Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes. Des répétitions aux représentations publiques, c’est une aventure humaine et une rencontre aux enjeux politiques que nous suivons : une nouvelle génération d’artistes peut-elle aujourd’hui prendre la Bastille ?

"L’année dernière, le metteur en scène Clément Cogitore enfiévrait l’opéra Bastille avec ses “Indes Galantes”, qui mêlaient avec génie la musique baroque de Rameau au hip-hop. Et les chanteurs classique aux street dancers… Une aventure humaine hors normes, dont Philippe Béziat raconte les coulisses dans un formidable documentaire." — Télérama
À LIRE SUR TÉLÉRAMA

Réalisation 

Philippe Béziat