Le Magazine du TNB Image retour sur la une

JOURNAL DE CRÉATION "SUR LA VOIE ROYALE"

LA CRÉATION MUSICALE

Publié le 26/11/2020

Sur la voie royale de Ludovic Lagarde, d'après le texte d'Elfriede Jelinek, créé en novembre 2020 pendant le Festival fantôme TNB

Pour la création musicale de Sur la voie royale, Ludovic Lagarde a travaillé avec Wolfgang Mitterer, virtuose des claviers et des dispositifs éléctroniques en tout genre. Découvrez le récit de leur rencontre et des pistes sonores extraites du spectacle.

 

« Nous avons fait une première séance de travail dans le studio de Wolfgang Mitterer à Vienne fin octobre 2019. Puis la COVID-19 est arrivée et nous avons été obligé de collaborer à distance. Wolfgang m’a demandé de lui envoyer un enregistrement de la version scénique du texte de Jelinek. 

 

Nous avions fait les choix de coupe en compagnie de Pauline Labib (dramaturge sur le spectacle) lors de notre résidence de travail au T2G – Théâtre de Gennevilliers en septembre 2019 et avons terminé l’adaptation, Christèle Tual et moi, chaque jour ou presque du confinement entre mars et mai 2020, au fur et à mesure que Christèle apprenait le texte. La prise de son a été réalisée dans un studio de l’IRCAM par Jérôme Tuncer fin juin 2020.

« Comme pour une chorégraphie, je souhaitais que la musique soit première. »

J’avais proposé à Wolfgang de composer une musique pour toute la durée de la pièce. Comme pour une chorégraphie, je souhaitais que la musique soit première. Inversant ainsi le rapport à une musique de scène. J’avais l’intuition que chaque piste, chaque vocabulaire de la création (texte, musique, transformations, vidéo, lumières) devait être relativement autonome. Wolfgang a composé sur mesure et a posé sa musique sur et autour de l’enregistrement de la voix de Christèle que Jérôme lui avait envoyé.

 

Il a décidé du développement musical entre les blocs de texte (que nous avions numérotés pour séquencer le flow du texte), et a ponctué musicalement le flow de Jelinek. Et la musique est restée première, au sens où nous nous sommes posés, calés sur la musique et les choix opérés par Wolfgang en amont des répétitions scéniques et que la musique précède le texte au début de la pièce et la clôt.

 

Une fois que les grandes lignes musicales ont été posées et les tops calés dans le texte, c’est David Bichindaritz qui a travaillé en étroite collaboration avec Wolfgang pour ajuster au plus près la version définitive de la musique qu’il nous avait envoyée et la réalité du travail au plateau, assurant les allers-retours entre les répétitions et le compositeur. C’est David aussi qui diffuse la version définitive de la musique en la mixant en live avec la voix de l’interprète et aboutit ainsi le travail de Wolfgang. »

 

— Ludovic Lagarde

 

 

+ Découvrir le site de l'artiste

Le Magazine du TNB

ÉCOUTER

LA CRÉATION MUSICALE

Sur la voie royale de Ludovic Lagarde, d'après le texte d'Elfriede Jelinek, créé en novembre 2020 pendant le Festival fantôme TNB

JOURNAL DE CRÉATION "SUR LA VOIE ROYALE"

LA CRÉATION MUSICALE

Publié le 26/11/2020

Sur la voie royale de Ludovic Lagarde, d'après le texte d'Elfriede Jelinek, créé en novembre 2020 pendant le Festival fantôme TNB

Pour la création musicale de Sur la voie royale, Ludovic Lagarde a travaillé avec Wolfgang Mitterer, virtuose des claviers et des dispositifs éléctroniques en tout genre. Découvrez le récit de leur rencontre et des pistes sonores extraites du spectacle.

 

« Nous avons fait une première séance de travail dans le studio de Wolfgang Mitterer à Vienne fin octobre 2019. Puis la COVID-19 est arrivée et nous avons été obligé de collaborer à distance. Wolfgang m’a demandé de lui envoyer un enregistrement de la version scénique du texte de Jelinek. 

 

Nous avions fait les choix de coupe en compagnie de Pauline Labib (dramaturge sur le spectacle) lors de notre résidence de travail au T2G – Théâtre de Gennevilliers en septembre 2019 et avons terminé l’adaptation, Christèle Tual et moi, chaque jour ou presque du confinement entre mars et mai 2020, au fur et à mesure que Christèle apprenait le texte. La prise de son a été réalisée dans un studio de l’IRCAM par Jérôme Tuncer fin juin 2020.

« Comme pour une chorégraphie, je souhaitais que la musique soit première. »

J’avais proposé à Wolfgang de composer une musique pour toute la durée de la pièce. Comme pour une chorégraphie, je souhaitais que la musique soit première. Inversant ainsi le rapport à une musique de scène. J’avais l’intuition que chaque piste, chaque vocabulaire de la création (texte, musique, transformations, vidéo, lumières) devait être relativement autonome. Wolfgang a composé sur mesure et a posé sa musique sur et autour de l’enregistrement de la voix de Christèle que Jérôme lui avait envoyé.

 

Il a décidé du développement musical entre les blocs de texte (que nous avions numérotés pour séquencer le flow du texte), et a ponctué musicalement le flow de Jelinek. Et la musique est restée première, au sens où nous nous sommes posés, calés sur la musique et les choix opérés par Wolfgang en amont des répétitions scéniques et que la musique précède le texte au début de la pièce et la clôt.

 

Une fois que les grandes lignes musicales ont été posées et les tops calés dans le texte, c’est David Bichindaritz qui a travaillé en étroite collaboration avec Wolfgang pour ajuster au plus près la version définitive de la musique qu’il nous avait envoyée et la réalité du travail au plateau, assurant les allers-retours entre les répétitions et le compositeur. C’est David aussi qui diffuse la version définitive de la musique en la mixant en live avec la voix de l’interprète et aboutit ainsi le travail de Wolfgang. »

 

— Ludovic Lagarde

 

 

+ Découvrir le site de l'artiste

EN ÉCHO

"SUR LA VOIE ROYALE" DE LUDOVIC LAGARDE

JOURNAL DE CRÉATION

Malgré l'annulation du Festival TNB, Ludovic Lagarde a pu profiter du plateau du théâtre de L'Aire Libre, à Saint-Jacques-de-la-Lande, pour créer son ...
Lire la suite