Théâtre National de Bretagne
Direction Arthur Nauzyciel

Le Magazine du TNB Image retour sur la une

OLGA ABOLINA

Publié le 17/11/2021

Qu’est-ce qui vous étonne ?

Enfant, je refusais de comprendre pour quelle raison au fait je n’étais pas un adulte, alors je restais à table après que les enfants soient partis jouer et j’attendais le moment où le basculement de mon statut se ferait pour tout le monde. Aujourd’hui (à mon grand étonnement) encore je l’attends. C’est idiot. Il faut le dire. Je le suis, je l’ai toujours été : i-d-i-o-t-e. Le monde me passe à travers et chaque jour j’oublie tout. Parfois pris dans le jeu des hasards, au milieu d’une foule, je m’accroche à un visage et d’un seul coup la rue, la ville tout entière me devient chère. Alors, je reste dessus jusqu’à ce que la nuit tombe et emporte tout. Un instant seulement et c’est peut-être précisément pour cet instant que je le fais, je n’ai besoin de rien. J’ai tout. J’aime. Le lendemain j’y retourne mais ce visage, cette rue, cette ville ne sont plus là. Alors je me mets à pleurer comme un enfant et je me mets à courir comme une idiote, ou comme tous à la fois.

 

J’ai besoin absolument de retrouver ce qui m’a fait aimer. Je marche ou je cours, oui, enfant, oui, idiot, avec ces images entre les mains - en plein d’effacement déjà - mais que je ne lâcherai pas, je les tiens encore entre les doigts, dans un poignet ridiculement petit, qui sait peut-être il est plein encore, peut-être je ne retrouverai jamais, peut-être je ne me souviens même plus ce qui m’a mis sur le chemin. Mais le monde qui me passait à travers, qui m’était inconnu, à moi, enfant idiot, me revient bout par bout, puisque partout derrière, je reconnais une vie oubliée.

 

Si vous faites du théâtre c’est pour vous adresser à qui ?

Je me rends compte que dans le noir qui précède n’importe quelle représentation, j’espère secrètement qu’une sorte de fête se produise, une fête pareille à une naissance ou un enterrement, capable de soulever l’entièreté de nos vies dans la salle.

 

Je suspecte que cela me vienne de cette phrase de Roberto Bolano comme ça m’arrive avec toutes les phrases que je ne comprends pas, qui s’est installée en moi pour me survivre, comme ces coquillages qu’on trouve incrustés aux fossiles : « La vie est demande et offre, ou offre et demande, tout se limite à ça, mais comme ça, on ne peut pas vivre. Un troisième pied est nécessaire pour que la table ne bascule pas dans les poubelles de l’histoire, laquelle à son tour est en train de basculer dans les poubelles du vide. Alors prends note. L’équation est la suivante : offre + demande + magie. Qu’est-ce que la magie ? La magie est l’épopée et aussi le sexe et la brume dionysiaque et le jeu. »

 

Racontez un moment de théâtre ou de danse marquant pour vous (ces 3 dernières années).

Les visages et les corps que l’on tient pour connus, et qui pourtant, sans qu’on le voit venir, encore et encore un jour apparaissent inconnus de nouveau.

 

OLGA ABOLINA

Publié le 17/11/2021

Qu’est-ce qui vous étonne ?

Enfant, je refusais de comprendre pour quelle raison au fait je n’étais pas un adulte, alors je restais à table après que les enfants soient partis jouer et j’attendais le moment où le basculement de mon statut se ferait pour tout le monde. Aujourd’hui (à mon grand étonnement) encore je l’attends. C’est idiot. Il faut le dire. Je le suis, je l’ai toujours été : i-d-i-o-t-e. Le monde me passe à travers et chaque jour j’oublie tout. Parfois pris dans le jeu des hasards, au milieu d’une foule, je m’accroche à un visage et d’un seul coup la rue, la ville tout entière me devient chère. Alors, je reste dessus jusqu’à ce que la nuit tombe et emporte tout. Un instant seulement et c’est peut-être précisément pour cet instant que je le fais, je n’ai besoin de rien. J’ai tout. J’aime. Le lendemain j’y retourne mais ce visage, cette rue, cette ville ne sont plus là. Alors je me mets à pleurer comme un enfant et je me mets à courir comme une idiote, ou comme tous à la fois.

 

J’ai besoin absolument de retrouver ce qui m’a fait aimer. Je marche ou je cours, oui, enfant, oui, idiot, avec ces images entre les mains - en plein d’effacement déjà - mais que je ne lâcherai pas, je les tiens encore entre les doigts, dans un poignet ridiculement petit, qui sait peut-être il est plein encore, peut-être je ne retrouverai jamais, peut-être je ne me souviens même plus ce qui m’a mis sur le chemin. Mais le monde qui me passait à travers, qui m’était inconnu, à moi, enfant idiot, me revient bout par bout, puisque partout derrière, je reconnais une vie oubliée.

 

Si vous faites du théâtre c’est pour vous adresser à qui ?

Je me rends compte que dans le noir qui précède n’importe quelle représentation, j’espère secrètement qu’une sorte de fête se produise, une fête pareille à une naissance ou un enterrement, capable de soulever l’entièreté de nos vies dans la salle.

 

Je suspecte que cela me vienne de cette phrase de Roberto Bolano comme ça m’arrive avec toutes les phrases que je ne comprends pas, qui s’est installée en moi pour me survivre, comme ces coquillages qu’on trouve incrustés aux fossiles : « La vie est demande et offre, ou offre et demande, tout se limite à ça, mais comme ça, on ne peut pas vivre. Un troisième pied est nécessaire pour que la table ne bascule pas dans les poubelles de l’histoire, laquelle à son tour est en train de basculer dans les poubelles du vide. Alors prends note. L’équation est la suivante : offre + demande + magie. Qu’est-ce que la magie ? La magie est l’épopée et aussi le sexe et la brume dionysiaque et le jeu. »

 

Racontez un moment de théâtre ou de danse marquant pour vous (ces 3 dernières années).

Les visages et les corps que l’on tient pour connus, et qui pourtant, sans qu’on le voit venir, encore et encore un jour apparaissent inconnus de nouveau.

 

EN ÉCHO

Festival TNB

>

PASCAL RAMBERT

DREAMERS

Pascal Rambert a écouté ce qui hante les nuits des 20 interprètes tout juste sorti·es de l’École du TNB. Il a récolté une matière brute en provenance ...
Lire la suite

artiste associée

PHIA MÉNARD

FICTION FRICTION

Phia Ménard crée avec la promotion sortante de l’École du TNB une représentation comme une sculpture vivante traversée par ce qui fait lien entre indi...
Lire la suite

Festival TNB

MOHAMED EL KHATIB

MES PARENTS

Filmé·es depuis leurs domiciles à la demande de Mohamed El Khatib pendant le confinement, les 20 acteur·rices de la promotion 10 issu·es de l’École du...
Lire la suite

Création

WITOLD GOMBROWICZ / MADELEINE LOUARN & JEAN-FRANÇOIS AUGUSTE / PROMOTION 10 ÉCOLE DU TNB

OPÉRETTE

Au centre de ce spectacle, il y a la rencontre des jeunes acteur·rices de la promotion 10 de l’école du TNB avec les acteur·rices en situation de hand...
Lire la suite

>

YVES-NOËL GENOD

J'AI MENTI

Performeur et metteur en scène, Yves-Noël Genod suggère un théâtre fabriqué d’inconnu, de réel et de chimères. Entre poésie et pulsion, il entraîne av...
Lire la suite

ÉCOUTER

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

PLAYLIST "J'AI MENTI"

Avant le confinement, les élèves présentaient chaque soir le projet Une saison à l’École dont l’objectif était de les faire jouer 5 mois de janvier à ...
Écouter le podcast

ÉCOUTER

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

CORRESPONDANCE AVEC YVES-NOËL GENOD

Avant le confinement, les élèves présentaient chaque soir le projet Une saison à l’École : 5 mois de jeu en public, de janvier à mai, afin de leur per...
Écouter le podcast

VOIR

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

LA GRENADE

Ce processus artistique et pédagogique s’est inévitablement interrompu en milieu de parcours, mais les élèves ont souhaité continuer à faire vivre cet...
Voir la video

LIRE

ÉTUDIANT·ES NOMADES

OLGA À MADRID

Cette semaine, suivez Olga Abolina, en stage au Centro Dramatico Nacional à Madrid.   Peux-tu nous présenter la structure dans laquelle tu es et...
Lire la suite

LIRE

PROMOTION 10

PORTRAITS D’ACTEUR·RICES

Parmi ces 1065 candidat·es, les 20 futur·es élèves de la promotion 10 ont partagé à travers ce dossier leur vision du théâtre et des arts, leur sensib...
Lire la suite

LIRE

PROMOTION 10

LES INTERVENANTS

À l’image du TNB, ce projet conçu autour de la communauté des artistes associé·es au TNB développe une formation de l’acteur·ice pluridisciplinaire et...
Lire la suite