Théâtre National de Bretagne
Direction Arthur Nauzyciel

Le Magazine du TNB Image retour sur la une

MAXIME CROCHARD

Publié le 17/11/2021

Qu’est-ce qui vous étonne ?

La douce espièglerie qu’a le visage d’un·e mort·e.

Quand on voit les cendres sortir par la cheminée funéraire et qui immédiatement se mêlent à la toux des ivrognes, aux voitures dégueulasses conduites par des pères trop gras ou trop inquiets qui transportent des enfants débiles pour un entrainement de football dont ils sortiront comme ils sont entrés, débiles, suants. Alors quand je vois des fumées, des vitres embuées, des feux de cheminée je pense aux mort·es et leurs sourires espiègles, mangé par les vers et les mouches qui viennent se poser sur les joues des enfants, la vie se décomposant d’elle-même.

 

Si vous faites du théâtre, c’est pour vous adresser à qui ?

J’ai cru savoir et je ne sais plus. Par paresse ou par amour j’ai cru devoir m’adresser aux gens de mon village d’enfance, les grosses mains le nez violet le scooter bourré, puis j’ai senti le mépris, la bêtise, la haine parfois des gens aux grosses mains devant la beauté, cette incapacité à croire ce qui n’existe pas. Je les ai oubliés.

J’ai cru devoir parler aux gens les mains fines la chevalière doré amoureux -des- mots parait-il mais ils puent, les villes du monde se regardent trop, les stroboscopes sont des chimères. Alors je suis là, dans l’attente de Dieu, prononçant les mots comme des poèmes, espérant qu’ils se changent en prière.

 

Quel acteur imaginez-vous être dans l’avenir ?

Quand le lyrisme de ma jeunesse disparaîtra, et que j’aurai 80 ans alors, alors je serais l’acteur que je dois être. Laid, à demi fou, oubliant tout des textes et de ma vie, tentant de me souvenir de tout de mes textes et de ma vie, léger et libre j’aurai peur de mourir, les mains ne pouvant cesser de trembler, disant les mots comme des poèmes, espérant qu’ils se changent en prière, dans l’attente de rien, triste et gai, avec presque ce sourire espiègle, qu’ont le visage des mort·es.

 

MAXIME CROCHARD

Publié le 17/11/2021

Qu’est-ce qui vous étonne ?

La douce espièglerie qu’a le visage d’un·e mort·e.

Quand on voit les cendres sortir par la cheminée funéraire et qui immédiatement se mêlent à la toux des ivrognes, aux voitures dégueulasses conduites par des pères trop gras ou trop inquiets qui transportent des enfants débiles pour un entrainement de football dont ils sortiront comme ils sont entrés, débiles, suants. Alors quand je vois des fumées, des vitres embuées, des feux de cheminée je pense aux mort·es et leurs sourires espiègles, mangé par les vers et les mouches qui viennent se poser sur les joues des enfants, la vie se décomposant d’elle-même.

 

Si vous faites du théâtre, c’est pour vous adresser à qui ?

J’ai cru savoir et je ne sais plus. Par paresse ou par amour j’ai cru devoir m’adresser aux gens de mon village d’enfance, les grosses mains le nez violet le scooter bourré, puis j’ai senti le mépris, la bêtise, la haine parfois des gens aux grosses mains devant la beauté, cette incapacité à croire ce qui n’existe pas. Je les ai oubliés.

J’ai cru devoir parler aux gens les mains fines la chevalière doré amoureux -des- mots parait-il mais ils puent, les villes du monde se regardent trop, les stroboscopes sont des chimères. Alors je suis là, dans l’attente de Dieu, prononçant les mots comme des poèmes, espérant qu’ils se changent en prière.

 

Quel acteur imaginez-vous être dans l’avenir ?

Quand le lyrisme de ma jeunesse disparaîtra, et que j’aurai 80 ans alors, alors je serais l’acteur que je dois être. Laid, à demi fou, oubliant tout des textes et de ma vie, tentant de me souvenir de tout de mes textes et de ma vie, léger et libre j’aurai peur de mourir, les mains ne pouvant cesser de trembler, disant les mots comme des poèmes, espérant qu’ils se changent en prière, dans l’attente de rien, triste et gai, avec presque ce sourire espiègle, qu’ont le visage des mort·es.

 

EN ÉCHO

Festival TNB

>

PASCAL RAMBERT

DREAMERS

Pascal Rambert a écouté ce qui hante les nuits des 20 interprètes tout juste sorti·es de l’École du TNB. Il a récolté une matière brute en provenance ...
Lire la suite

artiste associée

PHIA MÉNARD

FICTION FRICTION

Phia Ménard crée avec la promotion sortante de l’École du TNB une représentation comme une sculpture vivante traversée par ce qui fait lien entre indi...
Lire la suite

Festival TNB

MOHAMED EL KHATIB

MES PARENTS

Filmé·es depuis leurs domiciles à la demande de Mohamed El Khatib pendant le confinement, les 20 acteur·rices de la promotion 10 issu·es de l’École du...
Lire la suite

Création

WITOLD GOMBROWICZ / MADELEINE LOUARN & JEAN-FRANÇOIS AUGUSTE / PROMOTION 10 ÉCOLE DU TNB

OPÉRETTE

Au centre de ce spectacle, il y a la rencontre des jeunes acteur·rices de la promotion 10 de l’école du TNB avec les acteur·rices en situation de hand...
Lire la suite

PAUL CLAUDEL / GILLES BLANCHARD

LE PÈRE HUMILIÉ

Deux frères soldats dans l’armée papale, amoureux d’une même aveugle, fille d’une juive convertie, à l’aube des conflits pour l’unification de l’Itali...
Lire la suite

ÉCOUTER

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

À PROPOS DE "LE PÈRE HUMILIÉ"

Avant le confinement, les élèves présentaient chaque soir le projet Une saison à l’École dont l’objectif était de les faire jouer 5 mois de janvier à ...
Écouter le podcast

ÉCOUTER

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

LETTRE À YSÉ, PAUL CLAUDEL

En écho à Le Père humilié dans lequel musique et vers claudéliens se mêlaient dans la salle Paradis, les élèves vous partagent une sélection en musiqu...
Écouter le podcast

VOIR

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

LA GRENADE

Ce processus artistique et pédagogique s’est inévitablement interrompu en milieu de parcours, mais les élèves ont souhaité continuer à faire vivre cet...
Voir la video

LIRE

ÉTUDIANT·ES NOMADES

MAXIME À MADRID

Cette semaine, suivez Maxime Crochard, en stage au sein de la compagnie de théâtre La Tristura à Madrid (Espagne).   Peux-tu nous présenter ...
Lire la suite

LIRE

PROMOTION 10

PORTRAITS D’ACTEUR·RICES

Parmi ces 1065 candidat·es, les 20 futur·es élèves de la promotion 10 ont partagé à travers ce dossier leur vision du théâtre et des arts, leur sensib...
Lire la suite

LIRE

PROMOTION 10

LES INTERVENANTS

À l’image du TNB, ce projet conçu autour de la communauté des artistes associé·es au TNB développe une formation de l’acteur·ice pluridisciplinaire et...
Lire la suite