Théâtre National de Bretagne
Direction Arthur Nauzyciel

Le Magazine du TNB Image retour sur la une

ARTHUR RÉMI

Publié le 17/11/2021

Qu’est-ce qui vous étonne ?

Avant, je croyais ne pas avoir de sentiments purs. Je n’arrivais jamais à pleurer pleinement, à rire avec mon cœur, à aimer réellement une personne sans avoir l’impression d’être noyé. Je me sentais être un intermédiaire entre le sentiment mutuel de deux autres êtres. Je suis étonné de voir jusqu’à quel point cette chose étrange m’a poursuivi. Cette fausse idée, ce faux fantasme de la sincérité, m’a privé, quelquefois, de me sentir pleinement en lien avec l’autre. Cette chose-là m’a plongé dans le silence pendant une certaine période, un tabou à l’intérieur de moi, que j’ai tenté de refaire sortir par bribe grâce au théâtre.

 

Je suis étonné de constater l’étendue des choses et des êtres à qui j’ai tourné le dos, muet, que j’ai laissés comme des incendies, déchiré par le sentiment injuste de ne pas mériter l’amour. Des êtres comme des plantes qui continuent de croître vers le soleil, malgré tout. Je suis étonné de voir aujourd’hui encore ressurgir, par morceaux, les petites vengeances qui semblent me parvenir autour de moi, comme les échos lointains de la cruelle maladresse de mon cœur.

 

Quel acteur imaginez-vous être dans l’avenir ?

J’espère avoir toujours foi dans ce que je fais, j’espère pouvoir me dire à moi-même de continuer de tracer une ligne dans ma vie jusqu’au dernier jour, une ligne dure, précise, qui avance toujours, et transporte avec elle la preuve que ce que je fais a un sens, caché ou non.

 

J’espère être le même, en cherchant toujours à me surprendre, créer des formes simples, par l’approche intime des processus artistiques avec lesquels j’aurai eu la chance de fraterniser entre temps. En tant qu’acteur, dans un premier temps, puis en me servant de l’écriture et de la mise en scène pour tenter de désaltérer ma soif qui s’accroitra.

 

Quel serait le projet personnel (théâtral ou non) que vous aimeriez réaliser au sortir de vos 3 années d’école ?

J’aimerais me réconcilier avec toutes les personnes que j’ai pu froisser ou blesser, j’aimerais écrire à chacun·e d’eux·elles, personnellement. J’aimerais achever l’écriture d’une pièce sur le silence.

 

ARTHUR RÉMI

Publié le 17/11/2021

Qu’est-ce qui vous étonne ?

Avant, je croyais ne pas avoir de sentiments purs. Je n’arrivais jamais à pleurer pleinement, à rire avec mon cœur, à aimer réellement une personne sans avoir l’impression d’être noyé. Je me sentais être un intermédiaire entre le sentiment mutuel de deux autres êtres. Je suis étonné de voir jusqu’à quel point cette chose étrange m’a poursuivi. Cette fausse idée, ce faux fantasme de la sincérité, m’a privé, quelquefois, de me sentir pleinement en lien avec l’autre. Cette chose-là m’a plongé dans le silence pendant une certaine période, un tabou à l’intérieur de moi, que j’ai tenté de refaire sortir par bribe grâce au théâtre.

 

Je suis étonné de constater l’étendue des choses et des êtres à qui j’ai tourné le dos, muet, que j’ai laissés comme des incendies, déchiré par le sentiment injuste de ne pas mériter l’amour. Des êtres comme des plantes qui continuent de croître vers le soleil, malgré tout. Je suis étonné de voir aujourd’hui encore ressurgir, par morceaux, les petites vengeances qui semblent me parvenir autour de moi, comme les échos lointains de la cruelle maladresse de mon cœur.

 

Quel acteur imaginez-vous être dans l’avenir ?

J’espère avoir toujours foi dans ce que je fais, j’espère pouvoir me dire à moi-même de continuer de tracer une ligne dans ma vie jusqu’au dernier jour, une ligne dure, précise, qui avance toujours, et transporte avec elle la preuve que ce que je fais a un sens, caché ou non.

 

J’espère être le même, en cherchant toujours à me surprendre, créer des formes simples, par l’approche intime des processus artistiques avec lesquels j’aurai eu la chance de fraterniser entre temps. En tant qu’acteur, dans un premier temps, puis en me servant de l’écriture et de la mise en scène pour tenter de désaltérer ma soif qui s’accroitra.

 

Quel serait le projet personnel (théâtral ou non) que vous aimeriez réaliser au sortir de vos 3 années d’école ?

J’aimerais me réconcilier avec toutes les personnes que j’ai pu froisser ou blesser, j’aimerais écrire à chacun·e d’eux·elles, personnellement. J’aimerais achever l’écriture d’une pièce sur le silence.

 

EN ÉCHO

Festival TNB

>

PASCAL RAMBERT

DREAMERS

Pascal Rambert a écouté ce qui hante les nuits des 20 interprètes tout juste sorti·es de l’École du TNB. Il a récolté une matière brute en provenance ...
Lire la suite

Festival TNB

MOHAMED EL KHATIB

MES PARENTS

Filmé·es depuis leurs domiciles à la demande de Mohamed El Khatib pendant le confinement, les 20 acteur·rices de la promotion 10 issu·es de l’École du...
Lire la suite

artiste associée

PHIA MÉNARD

FICTION FRICTION

Phia Ménard crée avec la promotion sortante de l’École du TNB une représentation comme une sculpture vivante traversée par ce qui fait lien entre indi...
Lire la suite

Création

WITOLD GOMBROWICZ / MADELEINE LOUARN & JEAN-FRANÇOIS AUGUSTE / PROMOTION 10 ÉCOLE DU TNB

OPÉRETTE

Au centre de ce spectacle, il y a la rencontre des jeunes acteur·rices de la promotion 10 de l’école du TNB avec les acteur·rices en situation de hand...
Lire la suite

PAUL CLAUDEL / GILLES BLANCHARD

LE PÈRE HUMILIÉ

Deux frères soldats dans l’armée papale, amoureux d’une même aveugle, fille d’une juive convertie, à l’aube des conflits pour l’unification de l’Itali...
Lire la suite

ÉCOUTER

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

LETTRE À YSÉ, PAUL CLAUDEL

En écho à Le Père humilié dans lequel musique et vers claudéliens se mêlaient dans la salle Paradis, les élèves vous partagent une sélection en musiqu...
Écouter le podcast

ÉCOUTER

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

À PROPOS DE "LE PÈRE HUMILIÉ"

Avant le confinement, les élèves présentaient chaque soir le projet Une saison à l’École dont l’objectif était de les faire jouer 5 mois de janvier à ...
Écouter le podcast

VOIR

>

EN ÉCHO À "UNE SAISON À L'ÉCOLE"

LA GRENADE

Ce processus artistique et pédagogique s’est inévitablement interrompu en milieu de parcours, mais les élèves ont souhaité continuer à faire vivre cet...
Voir la video

LIRE

PROMOTION 10

PORTRAITS D’ACTEUR·RICES

Parmi ces 1065 candidat·es, les 20 futur·es élèves de la promotion 10 ont partagé à travers ce dossier leur vision du théâtre et des arts, leur sensib...
Lire la suite

LIRE

PROMOTION 10

LES INTERVENANTS

À l’image du TNB, ce projet conçu autour de la communauté des artistes associé·es au TNB développe une formation de l’acteur·ice pluridisciplinaire et...
Lire la suite