Théâtre National de Bretagne
Direction Arthur Nauzyciel

Le Magazine du TNB Image retour sur la une

FESTIVAL TNB X LES INROCKS

PAR AUTAN

Publié le 11/10/2022

 

Critique réalisée pour le supplément des Inrocks consacré au Festival TNB 2022, à propos de Par autan de François Tanguy, du 23 au 26 novembre.

Familier du TNB, François Tanguy met en scène sa troupe du Théâtre du Radeau dans une pièce traversée par “le vent des fous”.
 

Dans Le Cimetière marin, le poète Paul Valéry nous alertait déjà : “Le vent se lève !... Il faut tenter de vivre !” En titrant son spectacle Par autan, François Tanguy n’a pas choisi de se référer au plus amical des vents sous les ordres d’Éole. L’autan est réputé si capricieux que certain·es l’ont surnommé “le vent qui rend fou”. La métaphore météorologique cible notre époque et le chaos d’un monde où l’on se désespère de constater la perte de toutes les boussoles de la raison. Inscrivant son théâtre dans le capharnaüm immuable d’un décor aux allures de coulisses fantomatiques, François Tanguy se renouvelle sans cesse pour témoigner du présent à travers les figures spectrales des membres de la troupe du Théâtre du Radeau. Sa voix singulière est une invitation à méditer sur la fonction d’un art toujours au coeur des questions sociétales. Une méthode d’approche qu’il détaille dans son poème Une prière : “Il faut nous y reprendre et couturer et rapiécer, çà et là les lambeaux d’airs et de souffle et d’énigmes refaire l’espace…”

 

— Critique de Patrick Sourd, septembre 2022

 

© Jean-Pierre Estournet

Le Magazine du TNB

 

Critique réalisée pour le supplément des Inrocks consacré au Festival TNB 2022, à propos de Par autan de François Tanguy, du 23 au 26 novembre.

FESTIVAL TNB X LES INROCKS

PAR AUTAN

Publié le 11/10/2022

 

Critique réalisée pour le supplément des Inrocks consacré au Festival TNB 2022, à propos de Par autan de François Tanguy, du 23 au 26 novembre.

Familier du TNB, François Tanguy met en scène sa troupe du Théâtre du Radeau dans une pièce traversée par “le vent des fous”.
 

Dans Le Cimetière marin, le poète Paul Valéry nous alertait déjà : “Le vent se lève !... Il faut tenter de vivre !” En titrant son spectacle Par autan, François Tanguy n’a pas choisi de se référer au plus amical des vents sous les ordres d’Éole. L’autan est réputé si capricieux que certain·es l’ont surnommé “le vent qui rend fou”. La métaphore météorologique cible notre époque et le chaos d’un monde où l’on se désespère de constater la perte de toutes les boussoles de la raison. Inscrivant son théâtre dans le capharnaüm immuable d’un décor aux allures de coulisses fantomatiques, François Tanguy se renouvelle sans cesse pour témoigner du présent à travers les figures spectrales des membres de la troupe du Théâtre du Radeau. Sa voix singulière est une invitation à méditer sur la fonction d’un art toujours au coeur des questions sociétales. Une méthode d’approche qu’il détaille dans son poème Une prière : “Il faut nous y reprendre et couturer et rapiécer, çà et là les lambeaux d’airs et de souffle et d’énigmes refaire l’espace…”

 

— Critique de Patrick Sourd, septembre 2022

 

© Jean-Pierre Estournet

EN ÉCHO

FESTIVAL TNB 2022

Le Festival TNB est imaginé depuis 2017 comme un précipité du projet artistique. S’ancrant dans le désir de construire un lien durable avec le public ...
Lire la suite

Festival TNB

FRANÇOIS TANGUY

PAR AUTAN

Il vient souvent au TNB en voisin, depuis Le Mans où est domicilié son Théâtre du Radeau. Il arrive avec ses châssis de bois en équilibre précaire, se...
Lire la suite