3 questions à… Elena, stagiaire italienne accueillie à l’École

FÉV — MARS 2019

International

Elena Natucci, 21 ans, est en dernière année d’étude à l’école d’art dramatique Iolanda Gazzerro de l’Emilia Romagna Teatro Fondazione (ERT à Modène, Italie). Accueillie pour un stage de 2 mois au sein du TNB et de l’École, elle nous raconte son expérience rennaise.

_Qu’as-tu fait pendant ces 2 mois de présence au TNB ?

Pendant ces 2 mois de présence au TNB j'ai premièrement suivi la création artistique et toutes les répétitions du spectacle Mephisto {Rhapsodie} de Jean Pierre Baro. Ça a été une possibilité pour moi d'observer non seulement le travail des acteurs et du metteur en scène mais encore celui des techniciens et du costumier, et d’affiner mon regard critique.

 

Dans un deuxième temps, j'ai participé aux activités de formation de l'école de théâtre du TNB avec les élèves de la promo 10 : une semaine de travail sur l'improvisation avec le dramaturge, metteur en scène et comédien Guillaume Vincent et une semaine avec le chorégraphe Damien Jalet. J'ai également observé le travail des élèves sur les textes de Paul Claudel guidé par Gilles Blanchard, suivi les cours théoriques de Histoire de la mise en scène donnés par Brigitte Prost et rencontré le directeur du théâtre et de l'école Arthur Nauzyciel. Finalement j'ai suivi pendant une semaine et demie l'organisation du festival du TNB "Le printemps des ados".

 

_Quelles différences ou points communs principaux constates-tu entre l’ERT (théâtre et école) et le TNB, tous les 2 théâtres-écoles ?

L'ERT ainsi que le TNB sont 2 théâtres nationaux qui ont une histoire et une identité culturelle fortes, qui sont ouverts sur l'international, qui répondent à une mission de service public et qui proposent une offre artistique accessible à tous. La grande différence entre les 2 théâtres est leur disposition dans l'espace : le TNB est centré dans un seul grand bâtiment dans le centre-ville de Rennes et dispose de plusieurs salles à l'intérieur, tandis que l'ERT a son bâtiment principal, représenté par le "Teatro Storchi", les bureaux et l'école de Théâtre à Modène et 8 autres théâtres répartis dans le territoire régional. En outre l'ERT a une seule équipe stable de comédiens dirigée par le directeur du théâtre, qui représente l'identité de l'ERT et qui apporte sa contribution à la formation des élèves de l'école, tandis que le TNB a plusieurs artistes associés qui travaillent et créent fréquemment dans ce lieu.

 

_Qu’est-ce que cette expérience t’aura apporté pour la suite de ton parcours ?

Cette expérience m'a permis de connaître des comédiens, metteurs en scène, dramaturges étrangers, les façons et les rythmes de travail d'un grand théâtre français et surtout j'ai compris ce que veut dire habiter un théâtre, et donc avoir à faire non seulement avec les artistes ou les élèves de l'école mais encore avec les techniciens et les gens qui travaillent dans les bureaux et dans la billetterie. En outre, ça a été très important pour moi de comprendre ce que veut dire jouer dans une autre langue et de commencer à connaître les possibilités expressives et les nuances du jeu en français. En tant que comédienne, je crois fortement que la tentative de s'exprimer dans une autre langue est un exercice de théâtre qui permet, même et surtout dans la difficulté, de trouver des nouvelles modalités d’expression.