à l'international

La dimension européenne et internationale du TNB est intimement liée au projet artistique, et en particulier à l’artiste qui le dirige. Ce rapport à l’international est la colonne vertébrale du travail qu’Arthur Nauzyciel développe depuis ses premières mises en scène, ayant créé plusieurs de ses spectacles à l’étranger et dans la langue du pays : États-Unis, Irlande, Islande, Slovénie, Norvège, Corée du Sud.

Le projet du TNB et de son École sont également très influencés par les processus de création de chacun des 16 artistes associés.

Tous relèvent d’une même utopie : réunir autour d’un même projet artistique des langues, des cultures, des formes, des artistes, qui, ensemble, trouvent un terrain commun, un enjeu qui les réunit et les oblige à dépasser leurs cadres habituels.

Que ce soit sous forme d’échanges avec des écoles et universités, par le biais d’invitations adressées à des artistes-intervenants étrangers à venir diriger des stages à Rennes, ou encore à travers la participation d’élèves à des événements internationaux, la dimension internationale est très présente au sein de l’École.

 

Afin d’encourager la circulation des étudiants et des pédagogues, l’École a sollicité l’adhésion à la charte ERASMUS+ en 2019.

Mobilité des étudiants

> séjours d’étudiants à l’étranger

 

Le projet pédagogique prévoit le départ de tous les étudiants au cours de la 3e année, sous forme de séjours individuels à l’étranger (séjours d’études ou stages de 3 mois).

En lien avec le projet personnel formulé par chaque étudiant, le choix des destinations et l’organisation de ces séjours feront l’objet d’un accompagnement spécifique au cours de la formation.

La formation des élèves comprend des cours réguliers d’Anglais tout au long des trois années d’étude. En fonction de leur projet de mobilité individuelle, les étudiants peuvent également bénéficier de cours spécialisés dans la langue d’enseignement ou de travail du pays visé.

 

 

> accueil d’étudiants étrangers

Grâce à la spécificité du TNB d’être un théâtre-école et dans le cadre d’accords bilatéraux Erasmus +, les étudiants étrangers issus d’établissements partenaires peuvent être accueillis :

- en séjour d’étude au sein de l’École, où ils sont amenés à suivre le même parcours que les élèves en cours de formation  (ateliers, stages, cours théoriques et rencontres),
- en stage au sein des différents services du TNB, ayant ainsi accès à l’ensemble des métiers du spectacle (artistique, technique, administration et production, communication et relations publiques).

Les étudiants étrangers accueillis dans le cadre d’un échange Erasmus + peuvent bénéficier de cours intensifs d’apprentissage du français mis en place par l’École du TNB.

 

 

> ateliers internationaux

Au cours des 3 années, le cursus prévoit l’organisation d’ateliers qui se déroulent à l’étranger pendant plusieurs semaines. Réunissant des groupes d’élèves français et étrangers, ils sont construits à partir de projets portés par des artistes, ou s’appuient sur les saisons croisées et les opportunités de rencontres associées.

 

Quelques exemples d’ateliers déjà réalisés :

- atelier franco-belge dirigé par Armel Roussel en décembre 2017, en partenariat avec l’INSAS de Bruxelles

Un hueco en la ciudad, atelier franco-colombien dirigé par Charlie Windelschmidt en avril et novembre 2017, en partenariat avec les universités de Bogota, Medellin et de Barranquilla (Colombie)

Rencontre, Traduction et Entre, atelier franco-chilien dirigé par Millaray Lobos Garcia et Christophe Grégoire en août 2014 et mai 2015, en partenariat avec le département Théâtre de l’Université du Chili.

 

 

> projet Prospero (2008-2017) 

Dans le but de participer au travail d’édification d’une Europe artistique et culturelle, le groupe Prospero s’est constitué à partir d’un accord de longue durée de coopération artistique et culturelle entre 7 théâtres et festivals originaires de 7 pays différents. Il a été mis en place afin de poursuivre deux missions essentielles : le développement la création européenne et la formation de jeunes comédiens en Europe.  

 

Cette coopération a permis aux écoles associées de s’impliquer dans plusieurs actions communes :

- la participation des élèves du TNB à FIND + (éditions de 2011 à 2017) : rencontres et masterclasses organisées par la Schaubühne de Berlin dans le cadre du festival FIND.

- la participation aux rencontres inter-écoles du Festival VIE en octobre 2017 organisées par l’Emilia Romagna Teatro à Bologne (Italie) : ateliers, séminaire, spectacles et rencontres avec les artistes du festival.

Avec : l’ESACT (Conservatoire royal de Liège), l’École de Modène (Emilia Romagna Teatro Fondazione), l’Académie de musique et de théâtre de l’université de Göteborg

Mobilité des artistes

Le directeur de l’École, Arthur Nauzyciel, intervient régulièrement dans des formations artistiques à l’étranger : la Manufacture (Lausanne), École MIR (Moscou). De la même manière, l’École invite des artistes étrangers à intervenir au cours de workshops ou d’ateliers organisés à Rennes.

Quelques exemples d’artistes étrangers accueillis à l’école :

Françoise Bloch (Belgique), Maïa Bösch (Suisse), Ivica Buljan (Croatie), Chiara Guidi (Italie), Damien Jalet (Belgique), Anton Kouznetsov (Russie), Daria Lippi (Italie), Margarita Mladenova et Ivan Dobchev (Bulgarie), Lionel Meunier (Belgique), Dieudonné Niangouna (Congo), Mario Biagini (Italie) et Thomas Richards (États-Unis).