FR EN

LA MOUETTE

ANTON TCHEKHOV / ARTHUR NAUZYCIEL

Théâtre

Durée 3h45

La scène se passe au bord d'un lac. Une petite communauté est réunie à la campagne et va assister à la représentation de la pièce d'un jeune auteur, Konstantin Gavrilovitch Tréplev, qui rêve d'un nouveau théâtre. Il y a là sa mère, Arkadina, une actrice célèbre, accompagnée de son amant, Trigorine, un écrivain renommé. On attend l'arrivée de Nina — dont Tréplev est fou amoureux — la jeune interprète de cette pièce étrange qui parle d'un monde d'après la vie, d'une terre aride et asséchée « où tous les êtres vivants se sont dissipés en cendre ».

 

Cette vision du jeune Tréplev au commencement de la pièce de Tchekhov, semble venir de l'au-delà, d'un monde des morts qui s'adresserait à celui des vivants : « Il faut peindre la vie non pas telle qu'elle est, ni telle qu'elle doit être, mais telle qu'elle se représente en rêve. » Elle est le paysage dans lequel se déploie la mise en scène d'Arthur Nauzyciel. La Mouette se donne ainsi comme un bal mélancolique, où les souvenirs et désillusions se mêlent aux souffrances silencieuses, une ronde d'amours impossibles. C'est la vie même qui se joue, avec l'espoir que l'amour, l'art et l'idéal aideront l'homme à s'élever, « à s'envoler de la terre, le plus loin possible, vers la hauteur » et tout simplement à vivre.

 

Après avoir présenté Black battles with dogs (Koltès) en 2006 et accompagné les créations d'Ordet (La Parole) de Kaj Munk en 2008 et de Jan Karski (Mon nom est une fiction) de Yannick Haenel en 2011, le Festival d'Avignon invite pour la quatrième fois Arthur Nauzyciel et lui offre la plus prestigieuse de ses scènes, la Cour d'honneur du Palais des papes. Répondant à cette invitation, il a souhaité y mettre en scène La Mouette d'Anton Tchekhov, la première des grandes pièces de l'écrivain russe (suivront Oncle Vania, Les Trois Sœurs, La Cerisraie) pour faire entendre dans ce lieu historique d'une aventure spirituelle bimillénaire, cette pièce écrite à la fin du XIXe siècle, qui parle d'art, d'amour et du sens de nos existences.

 

Pour cette création, le metteur en scène s'est entouré de l'équipe de créateurs qui l'accompagne depuis plusieurs spectacles : le chorégraphe Damien Jalet, l'éclairagiste Scott Zielinski, le décorateur Riccardo Hernandez, le créateur sonore Xavier Jacquot et le styliste José Lévy. Ils sont rejoints par le sculpteur de masques Erhard Stiefel et l'envoûtant duo Winter Family, qui compose la musique de ce spectacle. Arthur Nauzyciel a réuni des fidèles de sa famille d'acteurs : Catherine Vuillez, Xavier Gallais, Benoit Giros, vus dans Ordet (La Parole), ou Laurent Poitrenaux, à ses côtés dans Jan Karski (Mon nom est une fiction), tandis qu'Adèle Haenel (Naissance des pieuvresL'Apollonide) fera ses premiers pas au théâtre. Dominique Reymond, grande comédienne de théâtre et de cinéma, révélée à ses débuts par Antoine Vitez, Marie-Sophie Ferdane, pensionnaire de la Comédie-Française, Vincent Garanger, Emmanuel Salinger (La Sentinelle) et Mounir Margoum complètent cette distribution, soutenue par la présence en live du chanteur anglais Matt Elliott.

Durée 3h45

« Mystérieux bal masqué convoquant les images des maîtres de l'expressionnisme au cinéma, La Mouette de Tchekhov s'envole d'un théâtre à l'autre dans le superbe cérémonial inventé par Arthur Nauzyciel pour le Festival d'Avignon. »
Les Inrockuptibles

« La Mouette comme un jeu de masques et de miroirs, où tout est déjà advenu, où le coup de feu du suicide de Tréplev peut retentir bien avant l’acte lui-même. Et dont on réentend, sinon toutes les nuances, du moins toute la puissance. »
Libération

D’ANTON TCHEKHOV
Mise en scène et adaptation
ARTHUR NAUZYCIEL
d’après la version originale de 1895, traduite du russe par André Markowicz et Françoise Morvan (Actes Sud, 1996)
Décor
RICCARDO HERNANDEZ
Régie générale 
JEAN-MARC HENNAUT
Régie plateau 
ANTOINE GIRAUD ROGER 

Lumière
SCOTT ZIELINSKI
Régie lumière
CHRISTOPHE DELARUE

Son
XAVIER JACQUOT
Régie son
FLORENT DALMAS
VASSILI BERTRAND

Chorégraphie et mouvements
DAMIEN JALET

Costumes
JOSÉ LÉVY

Assistante costumes 
SYLVIE TREHOUT BELLO

Masques
ERHARD STIEFEL
Musique
WINTER FAMILY
MATT ELLIOTT
Conseil littéraire
LEILA ADHAM

 

Avec
MARIE-SOPHIE FERDANE (Nina)
XAVIER GALLAIS (Tréplev)
VINCENT GARANGER (Dorn)
BENOIT GIROS (Chamraïev)
ADÈLE HAENEL (Macha)
MOUNIR MARGOUM (Medvédenko)
LAURENT POITRENAUX (Trigorine)
DOMINIQUE REYMOND (Arkadina)
EMMANUEL SALINGER (Sorine)
CATHERINE VUILLEZ (Paulina)

 

Film Arrivée d’un train à La Ciotat, Louis Lumière, été 1897 © Association frères Lumière.

 

PRODUCTION: Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre
COPRODUCTION: Festival d’Avignon ; Région Centre; CDDB-Théâtre de Lorient, CDN ; Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale ; Maison des Arts de Créteil ; Le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées ; Le Préau Centre Dramatique Régional de Basse-Normandie – Vire ; le phénix, scène nationale de Valenciennes ; MCB° Bourges, Scène nationale ; Théâtre National de Norvège ; France Télévisions.
Avec le soutien de l’Institut français et de la Ville d’Orléans.
Le décor est construit par l’atelier de la MCB° Bourges, Scène nationale.
Les costumes sont fabriqués par l’atelier Caraco Canezou.