Festival Mettre en Scène

  • Accueil
  • > Festival Mettre en Scène

20 ans après...

En mars 1995 naissait Mettre en Scène avec :
- Deux impromptus, l’un de Georges Lavaudant Amour, politique et cha cha cha avec André Marcon, Anne Alvaro, Francis Viet et Julie Shanahan, deux danseurs de Pina Bausch ; l’autre de Jean-François Peyret avec Evelyne Didi Le Cri De (La) Méduse - Une Étude.
- La toute première création de Johann Le Guillerm : Cirque Ici.
- Une troupe algérienne (le Théâtre de la Citadelle) une troupe équatorienne (Mala Yerba), une troupe tchèque (Les Frères Forman), et bien d’autres équipes de Bretagne et d’ailleurs...
- Une rencontre à huis clos de nombreux metteurs en scène de dix-sept pays. Elle allait rapidement se transformer en débats âpres sur la situation en Bosnie et serait suivie de la Déclaration d’Avignon. Celle-ci devait apporter le soutien d’une grande partie des intellectuels à ce pays qui voulait vivre.

Depuis toutes ces années, lors de ces éditions, ont surgi des créations surprenantes, des impromptus rares, sortes de précipités artistiques. Pour cela, nous avons développé l’accompagnement de jeunes talents et privilégié le soutien à des auteurs qui abhorrent les limites. Tous ces artistes, sinon anarchistes, du moins utopistes, ont été réunis par ce concept de mise en scène apparu à la fin du XIXe et qui maintenant «tentacule» nos sociétés.

Un colloque en 2004 intitulé « Mises en Scène du Monde » a rassemblé des artistes, des spécialistes de différentes disciplines et 3 000 participants. Les actes, édités par Les Solitaires Intempestifs à 2 500 exemplaires, ont été épuisés rapidement. « Un must », comme ils disent...

Un groupe d’artistes a permis cela, au fil du temps par leurs apports réflexifs ou esthétiques :
- des artistes associés, sur la durée, au TNB : Philippe Decouflé, Marcial Di Fonzo Bo, Didier Galas, Thomas Jolly, Éric Lacascade, Christine Letailleur, Stanislas Nordey, Jean-François Sivadier, François Verret ;
- des artistes proches : Benoît Gasnier, Romeo Castellucci (Italie), Boris Charmatz, Catherine Diverrès, Roland Fichet, Rodrigo Garcia, Mette Ingvartsen (Danemark), Valérie Lang, Maud Le Pladec, Angelica Liddell (Espagne), Katie Mitchell (Royaume-Uni), Compagnie Motus (Italie), Erna Ómarsdóttir (Islande), Thomas Ostermeier (Allemagne), François Tanguy, Théâtre Dromesko, Loïc Touzé, Les Frères Forman (République Tchèque)...

Plusieurs structures : le Musée de la Danse-CCNR B, Le Triangle - Cité de la danse, le Théâtre de La Paillette, le Théâtre de Cornouaille (Quimper), l’Aire Libre (Saint-Jacques-de-la-Lande), Le Grand Logis (Bruz), Le Carré Magique (Lannion), le Quartz (Brest), la Passerelle (Saint-Brieuc) ;
des partenaires publics : Ministère de la Culture, Ville de Rennes, Conseil Régional de Bretagne, Département d’Ille-et Vilaine, Rennes Métropole, nous ont rejoints et nous ont permis avec solidarité, dignité et ténacité de relever bien des défis.

Mettre en Scène s’est affirmé comme un lieu d’auscultation, de recherche et d’innovation ; un lieu prescripteur. Cette manifestation européenne est une sorte d’école de la mise en scène, centrée sur la création, l’écriture dramaturgique et chorégraphique. Cette année, 20 spectacles sont proposés parmi lesquels de nombreuses créations ou coproductions ; elles doivent témoigner des fièvres et des convulsions du monde :

Celles élaborées par des artistes associés :

- Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, mise en scène Christine Letailleur ; reprise au Quartz, Scène nationale de Brest, avant une tournée en France et en Europe
- Constellations, conception et textes Éric Lacascade et les élèves de la promotion VIII de l’École du Théâtre National de Bretagne, mise en scène Éric Lacascade Revue Rouge, chant Norah Krief, mise en scène Éric Lacascade, conception et direction musicale David Lescot
- R3m3 ; l’antre de Richard III par Thomas Jolly et la Piccola Familia.

Une autre émanant du groupe européen Prospero :

- Compassion de et mis en scène par Milo Rau, dans le cadre des résidences européennes de création (Suisse, Allemagne).

Celles imaginées par des metteurs en scène ou chorégraphes inventifs :
- Les Métronautes, écrit et mis en scène par Arthur Deschamps, chorégraphie Nour Caillaud
- Rien ? de et par Benoît Gasnier
- Synapse de Thierry Micouin et Pauline Boyer
- CONCRETE, conception et chorégraphie de Maud Le Pladec
- Slow Futur, conception, mise en scène et scénographie Elsa Guérin & Martin Palisse ; reprise au Carré Magique, Pôle National des arts du cirque en Bretagne à Lannion
- Et, dans le regard, la tristesse d’un paysage de nuit de Marguerite Duras, mise en scène Léna Paugam ; résidence puis reprise à La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc
- 7 Pleasures, chorégraphie Mette Ingvartsen (Danemark)
- Aurora, conception Alessandro Sciaronni (Italie).

Cette édition accueille aussi les œuvres de metteurs en scène et chorégraphes qui cherchent de nouvelles formes, d’autres écritures scéniques : Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh, Joris Lacoste, Rachid Ouramdane, Julien Candy.
Mettre en Scène vous invite à découvrir de jeunes troupes : le Collectif Colette et le Collectif OS’O.

Ce que nous avons réussi, nous le devons à un public constamment curieux, audacieux, et à des artistes « cocasses et magnifiques comme le rêve »...

François Le Pillouër

Partenaires

 

Le Festival Mettre en Scène en Bretagne

Le Festival Mettre en Scène en Bretagne

Inscription par SMS
Offre dernière minute

Inscrivez-vous pour recevoir des offres tarifaires dernière minute sur votre téléphone portable.

Saisissez votre numéro de téléphone portable

Ex: 0605040302

Les informations que vous nous transmettez sont pour notre utilisation et ne sont pas communiquées à des tiers.

Recevez nos newsletters

Toute l'actualité du TNB

L'actualité du ciné TNB