RENCONTRER L'HISTOIRE #1

RENCONTRER L'HISTOIRE #1

CONVERSATION PATRICK BOUCHERON / JOËLLE GAYOT

« Rencontrer l’Histoire, c’est déplacer, dépayser et contrarier la modernité. Comprendre de quelque chose dont on nous parle qu’on nous parle d’autre chose. » – Patrick Boucheron

 

Le 20 septembre 2019, Patrick Boucheron est venu au TNB pour une première intervention publique dans le cadre de ses rendez-vous pris avec le théâtre sur le thème : Rencontrer l’Histoire. S’appuyant sur le spectacle de Pascal Rambert proposé dans les murs en ouverture de saison (Architecture, du 26 09 au 05 10) l’historien, titulaire d’une chaire au Collège de France, a proposé une conférence intitulée : « Le Grand Incendie de Notre-Dame de Paris ».

 

Un titre en trompe-l’œil qui a permis au médiéviste de mener, souplement, une réflexion diaboliquement construite sur l’impuissance du théâtre qui nomme l’événement mais ne l’empêche pas, la sensation de déjà vu et celle de voir double (diplopie), la confusion des temps découlant d’une superposition de la perception et du souvenir, les attentats du 11 septembre 2001  à New York et l’usage politique et communicationnel des images et des mots qui leur ont immédiatement succédé, le grand brasier de Notre-Dame de Paris au 15 avril 2019, dessinant, vu du ciel, un crucifix en feu, l’émotion patrimoniale qui s’est alors emparée des esprits, le Panthéon battu en brèche par cette N.-D., cette « Église nationale officieuse », l’impossibilité en France pour que s’impose un « sacré républicain », le poids toujours prégnant du Moyen-Âge (qui a énoncé ce qui nous fait être, la mort, le pouvoir, la parole), la charpente médiévale qui architecture nos sociétés contemporaines, la nécessité de détruire pour comprendre, la question de la récidive et notre obéissance au démon du contretemps qui nous assigne à vivre un drame pourtant annoncé et connu.

 

Premier acte d’une série de conférences performées, ce premier rendez-vous passionnant, érudit, vagabondant sur le fil de la pensée, a multiplié les perspectives. En reliant entre elles les impuissances de l’artiste et la manipulation souterraine de nos imaginaires collectifs, en percutant le cours de nos vies contemporaines et le poids persistant du passé, en tirant des fils d’une tragédie à l’autre (l’effondrement des Tours Jumelles et l’incendie de Notre-Dame de Paris), Patrick Boucheron nous a ouvert les yeux sur l’invisible qui régit nos existences.

Puissions-nous ne plus les refermer !

– Joëlle Gayot

 

« Ce que l’on voit derrière l’incendie, c’est la forêt qui brûle, la nôtre, celle de la terre. Notre modernité. » – Patrick Boucheron

 

 

Chaque Rencontrer l'Histoire sera suivi d'une conversation entre Patrick Boucheron et Joëlle Gayot. À écouter que l'on ait vu la performance ou non !