L’EMPIRE DES LUMIÈRES

KIM YOUNG-HA / ARTHUR NAUZYCIEL

Achetez vos places

« Tu ne te connais même pas toi-même. Commence donc par te comporter en espion digne de ce nom. Ta république t'appelle, non ? »
– L'Empire des lumières

 

Théâtre / Corée du sud

Événement National Theater Company of Korea

En regard du festival TNB

JEU 09 11 20h00
VEN 10 11 20h00
SAM 11 11 18h00
DIM 12 11 18h00
MAR 14 11 20h00
MER 15 11 20h00
JEU 16 11 19h30
VEN 17 11 20h00
SAM 18 11 18h00
4 dates

TNB salle Serreau
Durée 2h10


Spectacle en coréen surtitré en français

Histoire d'espionnage et amours contrariés, telles sont les clefs du best-seller coréen adapté par Arthur Nauzyciel.

Kim Kiyeong, marié à Mari, est un homme comme tant d’autres. Séoul est la ville où tous deux se fondent dans un banal anonymat. Il suffit d’un message pour que bascule leur réel : « l’ordre numéro 4 » renvoie Kim à ce qu’il est à l’origine, un espion, introduit depuis près de 20 ans en Corée du Sud. Et voilà cet homme ordinaire qui a devant lui 24 heures pour réintégrer son pays natal, la Corée du Nord, et rayer d’un trait lapidaire le présent qu’il s’est fabriqué à l’insu de tous.

La division est au cœur d’une représentation où l’image filmée relaye le propos. Fracture politique d’une nation dont la plaie n’est pas cicatrisée, séparation d’un homme et d’une femme que les heures qui défilent éloignent inexorablement, chavirement intérieur de deux âmes : tout n’est que déchirure. À l’instar des réalités qui se percutent et se troublent l’une l’autre, des évidences s’effritent, des mensonges s’affirment, des souvenirs hantent  les mémoires.

À l’invitation du Théâtre National de Corée (NTCK) à Séoul, Arthur Nauzyciel crée en 2016, L’Empire des lumières, best-seller de l’auteur coréen Kim Young-ha, également chroniqueur pour le New York Times, chef de file d’une génération d’écrivains qui développe une vision critique et mélancolique de la Corée du Sud.

Le Théâtre National de Corée prenait ainsi le risque de confier à un metteur en scène étranger ce roman polémique, dense, touchant aux fractures de la société coréenne mais également à la condition humaine. Valérie Mréjen livre une réécriture subjective de ce récit qui se déploie entre vérité et artifice  en intégrant d’autres matériaux, comme le film et les souvenirs des acteurs eux-mêmes. Parmi eux, deux figures parmi les plus connues du théâtre et du cinéma coréens, l’acteur Hyun-Jun Ji et l’actrice Moon So-ri, fidèle du cinéma de Hong Sang Soo, et prix d’interprétation à la Mostra de Venise pour son rôle inoubliable dans Oasis. Dernière création d’Arthur Nauzyciel, ce spectacle réalisé avec ses complices Pierre-Alain Giraud pour le film, Xavier Jacquot au son et le styliste Gaspard Yurkievich pour les costumes, croise littérature, théâtre et cinéma. Arthur Nauzyciel a voulu offrir au public rennais cette expérience coréenne avant une tournée en France.
__


THE EMPIRE OF LIGHT


Based on the novel by
KIM YOUNG-HA
Adapted for the stage by 
VALÉRIE MRÉJEN 
and ARTHUR NAUZYCIEL
Directed by
ARTHUR NAUZYCIEL

In Korean with French subtitles
On Tour 18/19 Season


The keys to this Korean best-seller, adapted for the stage by Arthur Nauzyciel, are a tale of espionage and a story of thwarted love.

Kim Kiyeong is married to Mari. He is an ordinary man like many others. The couple live in Seoul, where in dull anonymity they blend in. The arrival of an email suffices to throw their ordinary existence into turmoil. A few cryptic lines - "order number 4" - take Kim back to what he was in the past: a spy, operating now in South Korea for over 20 years. Suddenly, this ordinary man has only 24 hours to return to his native North Korea and abandon the life he had carved out for himself without anyone knowing who or what he was.


Division lies at the heart of this stage production, combining live performance and film sequences that guide the narrative. A nation, severed in two, suffers from an unhealed wound; as the hours go by a man and a woman grow further and further apart; the end is a collapse of two souls, spelling rupture and estrangement. Like two realities that collide and dislocate, truth is eroded, lies teem and predominate, and memories haunt the mind.

In 2016, at the invitation of the National Theater Company of Korea (NTCK), Arthur Nauzyciel created the stage version of Kim Young-ha’s best-selling novel, The Empire of Light. Kim Young-ha is one of the leading figures of a new generation of Korean writers who are developing a critical and melancholy vision of South Korea. He is also a regular contributor to the New York Times.

It is noteworthy that the National Theater Company of Korea entrusted to a foreign director the staging of this dense, polemical novel that lays bare the social fractures of Korean society. In her the stage version Valérie Mréjen delivers a very personal rewriting of the novel, where events unfold in an ambiguous space between truth and fallacy. Her adaptation includes documentary film and the very memories of the actors themselves. The cast includes two of Korea’s leading stage and film actors: Ji Hyun-joon, in the role of Kim Kiyeong, and So-ri Moon – who frequently appears in movies by the celebrated Sang-soo Hong – cast as Mari. So-ri Moon was awarded the prize for Best Actress by the Venice Film Festival for her role in Sang-soo Hong’s Oasis.

Combining literature, theater and film, 
The Empire of Light is Arthur Nauzyciel’s most recent artistic creation, realized in collaboration with Pierre-Alain Giraud for the film, Xavier Jacquot for the sound and with the fashion designer Gaspard Yurkievich for the costumes. 

TNB salle Serreau
Durée 2h10


Spectacle en coréen surtitré en français

« Adaptée d'un roman de Kim Young-ha, la mise en scène d'Arthur Nauzyciel met en relief la complexité de la société coréenne. Subtil et profond. »
Télérama

« Incarnée par les magnifiques acteurs que sont Moon So-ri et Jee Hyun-joon, la romance s'avère d'une justesse sans pareille. (...) L'Empire des Lumières bouleverse en se revendiquant d'un tragique digne d'un drame classique qui se conjugue au présent. »
– Les Inrockuptibles

« Ce parti pris de déconstruction douce permet au metteur en scène d’éviter tout naturalisme illustratif et tout mélo, sans pour autant renoncer à l’émotion, qui monte peu à peu jusqu’à nouer la gorge à la fin du spectacle. Les personnages ne sont pas incarnés au sens classique du terme, ils se racontent par la voix des acteurs présents en chair et en os sur le plateau, et par les images qui saisissent leurs corps et leurs visages tels qu’ils se détachent sur le paysage de cette capitale anonyme et standardisée qu’est Séoul. »
– Le Monde
 

 

D’après le roman de
KIM YOUNG-HA
Adaptation
VALÉRIE MRÉJEN ET ARTHUR NAUZYCIEL
Mise en scène
ARTHUR NAUZYCIEL


Avec
HYUN-JUN JI, MOON SO-RI, SEUNG-KIL JUNG, DONG-TAK YANG, SAVINE YANG, HAN KIM, JUNG-HOON KIM, HONG-JAE LEE


Scénographie
RICCARDO HERNANDEZ
Lumière et design vidéo
INGI BEKK
Réalisation, image et montage vidéo
PIERRE-ALAIN GIRAUD
Son
XAVIER JACQUOT
Costumes
GASPARD YURKIEVICH
Maquillage et coiffures
BAEK JI-YOUNG


Production : National Theater Company of Korea (NTCK) et le Théâtre National de Bretagne.
Coproduction : CDN Orléans/Loiret/Centre dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016.

La Comédie de Clermont-Ferrand
22 11 – 24 11 2017

Bobigny, MC93
05 12 – 10 12 2017