CINÉMA

Lun 30 avril 2018 14h00

Les Bourreaux meurent aussi

de Fritz Lang

Cette semaine au cinéma

Lundi 30 avril

14:00 Salle Piccoli

États-Unis / Allemagne

1947

2h15

VOSTF

Noir & blanc

Drame

Tout public

Festival Play It Again !

En mai 1942, dans Prague occupée par les nazis. Heydrich, le bras droit de Himmler, est victirne d'un attentat qui lui coûte la vie. L'auteur du complot, le docteur Svoboda, se réfugie chez son ami, le professeur Novotny. Mais la Gestapo multiplie les rafles, menaçant de tuer des centaines de personnes si le coupable ne se dénonce pas. Le professeur Novotny tombe bientôt entre les mains de l'ennemi.

" Fritz Lang a 53 ans quand il tourne son septième film américain, Les bourreaux meurent aussi. Sans avoir la fulgurance ou la noirceur de ses trois autres tentatives pour rendre compte, en Amérique, de la guerre contre l'Allemagne hitlérienne, soit avant Les bourreaux... (Man Hunt, 1941), soit après (Espions sur la Tamise, 1944, Cape et poignard, 1946), cette seule et unique collaboration avec Bertolt Brecht a fait couler plus d'encre que la petite vingtaine de films tournés à Hollywood par Fritz Lang entre 1936 (Furie) et 1956 (l'Invraisemblable Vérité). Il faut dire que c'est un drôle de film, tiraillé entre les volontés militantes de Brecht (située à Prague au lendemain de l'assassinat de Heydrich, un an plus tôt, l'action du film rappelle la vitesse des Américains quand il s'agit de réagir à l'Histoire et d'essayer de l'infléchir) et les ambitions plus plastiques de Lang. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Les bourreaux... n'ont pas l'unité stylistique et la fureur prolétarienne de Kühle Wampe, le seul vrai film de Brecht, cosigné en 1932 avec Düdow. On sait que Brecht s'est mal entendu avec Lang, supportant mal que ce dernier «plie» devant Hollywood en coupant la moitié du scénario une semaine avant le tournage." _ Le Monde

Réalisation Fritz Lang

Avec Brian Donlevy, Hans Heinrich von Twardowski...