Portrait du TNB

Centre Dramatique National

La mission première d’un Centre Dramatique National (CDN) est la création théâtrale.

Créés au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il en existe aujourd’hui 38 en France. Mis au service du projet de décentralisation dramatique et de démocratisation culturelle imaginé par Jean Zay, impulsé par Jeanne Laurent puis André Malraux, ils sont les piliers de la politique culturelle hexagonale qui continue de défendre l’idée que l’art, la culture et le théâtre doivent répondre à une mission de service public, c’est-à-dire proposer une offre artistique de qualité et accessible à tous sur l’ensemble du territoire national.

 

La direction des CDN est confiée à des metteurs en scène afin d’y conduire un projet artistique sur la durée, ancré sur un territoire et partagé avec le public. Centrés sur la création, l’écriture contemporaine, les mises en scène innovantes, les accueils de grands spectacles français et étrangers, l’accompagnement des artistes et du public, les CDN sont aujourd’hui uniques au monde et réunissent plus d’un million de spectateurs chaque saison.

PARTAGER TRANSMETTRE RENCONTRER

Le Théâtre National de Bretagne (TNB) est l’héritier d’une histoire qui remonte à la création du Centre Dramatique de l’Ouest en 1949, qui se trouve ensuite liée à celle de la Maison de la Culture, fondée en 1968. Le TNB voit le jour en 1990, fusion du CDN et de la Maison de la Culture. Le TNB est un CDN singulier : pôle européen de création théâtrale et chorégraphique, il est doté d’une mission élargie à la danse et à la musique, d’un festival, d’un cinéma et d’une École Supérieure d’Art Dramatique. Le TNB accueille plus de 200 000 spectateurs chaque saison. Depuis sa naissance se sont succédés à sa direction : Hubert Gignoux, Georges Goubert, Guy Parigot, Chérif Khaznadar, Dominique Quéhec, Pierre-Jean Valentin, Pierre Debauche, Emmanuel de Véricourt, François Le Pillouër. Depuis 2017, la direction du TNB est confiée au comédien et metteur en scène Arthur Nauzyciel.

 

À son arrivée à la direction du TNB, Arthur Nauzyciel a mis en place un projet fondé sur le triptyque « Partager, Transmettre, Rencontrer », auquel il a voulu associer 16 autres artistes, un chercheur et un acteur. Le projet artistique d’Arthur Nauzyciel pour le TNB décloisonne les disciplines en invitant le spectateur à circuler de l’une à l’autre et raconte la fluidité des expressions artistiques. Le Cinéma y a sa place, faisant partie intégrante de la programmation. Avec l’arrivée de la promotion 10 à l’automne 2018, Arthur Nauzyciel et Laurent Poitrenaux refondent le projet pédagogique de l’École du TNB, à travers une formation de l’acteur pluridisciplinaire et ouverte sur l’international.

Saison 19/20

Le TNB est une grande maison de création, partagée avec les artistes et le public. Cette saison le voyage continue à travers le triptyque « Partager, Transmettre, Rencontrer ». Celle-ci abolit les frontières et joue avec les surfaces, solides et  liquides, nous faisant passer de l’autre côté du monde connu, dans les étangs de la mémoire, de l’inconscient, là où l’imaginaire prépare des visions inattendues. À l’image de cette diffraction qui élargit le monde (des villes aux champs de bataille, des maisons aux forêts, de la chambre au cosmos, des lacs du nord aux rues du sud, de l’Islande au Brésil, de la terre à la lune), les propositions des artistes dépassent le simple champ de leurs disciplines et échappent à leurs définitions : théâtre, danse, musique, arts du cirque, cinéma.

 

Au-delà des spectacles, de nombreux rendez-vous pour poursuivre l’expérience du TNB différemment : une série de créations proposée par la Promotion 10 de l’École du TNB, un cycle « Rencontrer l’Histoire » avec Patrick Boucheron, des  rendez-vous Hors-formats, la mise en dialogue du cinéma avec les autres arts, des temps-forts avec le Festival TNB et le Printemps du TNB, une programmation et des ateliers Petit TNB... sont autant de propositions à découvrir cette saison. À l’image d’un théâtre que nous voulons convivial et vivant. Bienvenue.


— Arthur Nauzyciel