Saison

Saison 2016-2017

© Dylan Piaser

© Dylan Piaser

interprètes Hanna Hedman et Nadia Beugré
conception musicale et live Manou Gallo
dramaturgie et coaching des participantes Boris Hennion - lumière et scénographie Erik Houllier

production déléguée Latitudes Prod./Lille
coproduction Centre Chorégraphique National de Roubaix ; Centre Chorégraphique National de Montpellier ; FUSED –French–US Exchange in Dance ; Festival d’automne à Paris ; La Bâtie – Festival de Genève ; Théâtre Garonne ; BIT Teatergarasjen (Bergen) House on Fire is supported by the Culture Program of the European Commission ; Festival d’Avignon – Sujets à vif/ SACD ; Le Théâtre de Nîmes ; Fabrik Postdam ; Le Parvis Scène Nationale Tarbes-Pyrénées ; PÔLE SUD , Centre de développement chorégraphique en préfiguration/Strasbourg

Danse (Côte d'Ivoire) | Tout public

Legacy

chorégraphie Nadia Beugré

« Rendre hommage aux femmes qui ont lutté et se sont sacrifiées pour leurs droits, la liberté de leurs peuples, leur dignité et celle des leurs ». Nadia Beugré s’inspire de la Marche de Bassam de 1949, durant laquelle ses compatriotes ivoiriennes furent passées à tabac alors qu’elles protestaient pacifiquement afin d’obtenir la libération de leurs maris emprisonnés pour raisons politiques. Un autre épisode historique nourrit son propos : la détermination de la reine ghanéenne Pokou qui permit la fuite de son peuple persécuté au XVIIIe siècle…
« Ma tentative est de mettre sur scène l’idée de « la femme en marche » non pas pour défendre ses propres intérêts, mais pour se mettre au service d’une cause, d’une idéologie, d’un peuple… Que nous lèguent ces femmes aujourd’hui et comment leur bravoure peut-elle être source d’inspiration au coeur des luttes du monde contemporain ? Il ne s’agit pas ici pour moi d’un acte de rébellion aux accents féministes, mais bien d’un hommage fait aux femmes qui ont lutté pour faire avancer leurs idées. »

Nadia Beugré explore les danses traditionnelles de Côte d’Ivoire. Elle accompagne Béatrice Kombé dans la création de la compagnie Tché Tché en 1997. Elle crée ensuite le solo Un espace vide : Moi. Elle passe par la formation « Outillages Chorégraphiques » (École des Sables de Germaine Acogny, Sénégal) puis intègre en 2009 la formation artistique Ex.e.r.ce « Danse et Image » au Centre Chorégraphique de Montpellier, sous la direction de Mathilde Monnier, où elle commence à travailler sur son solo Quartiers Libres, présenté ensuite au Théâtre de la Cité Internationale à Paris.

Les rendez-vous

Rencontre avec l’équipe artistique
le jeudi 2 février
à l’issue de la représentation

du 1 au 5 février 2017

Informations générales

TNB / Salle Serreau, durée 1h00

  • mercredi 01 février 2017 à 20:00
  • jeudi 02 février 2017 à 20:00
  • samedi 04 février 2017 à 20:00
  • dimanche 05 février 2017 à 16:00

Impossible d'acheter ce spectacle en ligne, nous vous prions de nous en excuser.
Vous pouvez toutefois contacter notre service de renseignements / réservations au 02 99 31 12 31