École du TNB

Formation

  • Chaque promotion est composée d’une quinzaine de jeunes recrutés à la suite d’un concours, qui intègrent l’École pour une durée de trois ans. Grâce au soutien de ses partenaires, l’enseignement y est gratuit à l’exception des droits d’inscriptions perçus par l’université en 2e et 3e année.

     

    Les enseignements et leurs objectifs : un état d’esprit, une philosophie

    Le théâtre est une œuvre collective qui travaille la singularité.

    Le théâtre est une forme de connaissance.

    Le théâtre est un art du commencement, l’école apprend à apprendre.

    L’homme de théâtre est un artisan.

    L’acteur est un créateur.

    La représentation n’est pas un but mais un moment du processus.

    L’exercice est une méthode permanente du travail scénique.

    Le théâtre d’art est politique par essence.

     

    L’École est organisée en ateliers et en master-classes :

    Les ateliers et les cours sont des temps d’apprentissage répartis régulièrement tout au long de l’année, généralement le matin. Ils peuvent également se présenter sous forme de modules intensifs. Ils concernent des disciplines proches du théâtre (la musique, le chant, la technique vocale, la danse, les arts martiaux, les techniques de relaxation, …). Les enseignements théoriques comme la critique, l’histoire des arts, la dramaturgie sont enseignés par les professeurs de l’Université de Rennes 2 ou par des invités.

    Les master-classes sont dirigées par des metteurs en scène et acteurs de théâtre, mais aussi des chorégraphes, des circassiens, des chanteurs, tous de haut niveau, généralement associés à la programmation du TNB. Il s’agit d’ateliers de recherche et d’interprétation d’une durée de trois à huit semaines, où chaque intervenant, partageant la vie du groupe, va transmettre aussi sa pensée et sa pratique du théâtre, son expérience, sa passion. 

    Tout au long de leur cursus, les élèves sont associés à la vie du théâtre. Ils rencontrent les artistes de la programmation et participent aux actions culturelles. L’École est également attentive aux propositions des partenaires culturels du territoire local et régional, et organise régulièrement des rencontres et des actions en collaboration. 

  • L’École supérieure d’art dramatique du TNB est accessible sur concours tous les 3 ans.

    Le concours se déroule en deux temps : des auditions, puis un stage.

    Après réception des dossiers de candidature, l’École établit la liste des candidats admissibles pour les auditions. A partir de ces auditions, une nouvelle sélection détermine les candidats qui suivront un stage d’environ une semaine.

    Ce n’est qu’à l’issue du stage que le jury annonce le groupe qui constituera la nouvelle promotion.

    Le prochain concours aura lieu au printemps 2018.

    Les épreuves et le calendrier du concours seront communiqués fin 2017. 

    Les inscriptions ouvriront au printemps 2018.

    À titre d’information, les frais d’inscription au concours de 2015 s’élevaient à 60 €.

     Il est possible de consulter les conditions de déroulement du dernier concours en téléchargeant le livret du concours 2015.

     

    Conditions générales d’admission

    • Les candidats doivent être âgés de 17 ans révolus et au maximum de 26 ans au 31 décembre de l’année du concours.

    • Aucune condition de nationalité n’est demandée, mais tous les candidats doivent maîtriser la langue française.

    • Les candidats doivent être titulaires du baccalauréat ou du D.A.E.U., ou d’un diplôme équivalent à l’étranger.

    • Les candidats doivent fournir une attestation de formation initiale ou une attestation d’une pratique théâtrale d’au moins un an.

    Selon les situations, des dérogations peuvent être accordées.

    Téléchargement

  • Le déroulement des études

    La première année commence avec le travail de plateau sur des écritures non dramatiques : nouvelles, récits, romans, traités de philosophie, poésies, chansons, articles de journaux, écritures personnelles... La pédagogie porte, pour une part essentielle, sur les bases techniques de l’acteur, et accorde une importance à la place du corps dans ce travail (création chorégraphique, training physique, techniques de relaxation et approches somatiques).

    La deuxième année permet de consolider les bases de connaissances acquises par des projets plus axés sur le développement individuel de l’acteur et l’ouverture au public. Les élèves débutent l’étude des textes fondamentaux du répertoire classique et contemporain. La formation en Arts du Spectacle commence en lien avec l’Université de Rennes 2. Celle-ci vise à doter les étudiants de bases solides en études théâtrales dans les domaines historique, théorique, esthétique, analytique, sociologique, juridique, économique.

    Font également partie du cursus, entre autres, le travail radiophonique et cinématographique, les stages d’observation des autres métiers au sein du théâtre.

    La troisième année d’apprentissage amènera les élèves au plus près de la représentation théâtrale et la formation favorisera l’éclectisme des rencontres.

    Les travaux de réalisation sont alors largement ouverts au regard des spectateurs de la cité.

    Il s’agit d’approcher plus précisément la vie théâtrale, culturelle, sociale et politique. Il faut en effet préparer l’acteur à un affrontement lucide, résolu et radical avec une situation politique dans laquelle le théâtre d’art se trouve en prise avec la marchandisation, la consommation, l’exigence de rentabilité permanente.

    Mais nous souhaitons aussi, qu’au terme de ce temps de formation privilégié ils puissent, après l’avoir découvert, choisir le théâtre qu’ils aiment : là où leur liberté créatrice et leur inventivité seront le mieux à même de se développer, notamment dans le cadre de propositions de cartes blanches.

    Cette troisième année se terminera par la réalisation d’un spectacle, point d’orgue de ces trois années d’immersion. À l’issue de celle-ci, les élèves pourront valider des diplômes universitaires et professionnels.

  • Une formation diplômante

    Au regard des nouveaux paysages de formation et d’équivalence européennes, afin de permettre aux jeunes artistes une lisibilité accrue de leur formation, une plus grande mobilité sur le territoire européen, une reconversion facilitée et une accessibilité aux métiers de l’enseignement artistique, les étudiants acteurs peuvent se voir délivrer un diplôme inscrit dans le parcours Licence / Master / Doctorat.

    Ils peuvent ainsi à l’issue de leurs trois années d’études obtenir :

    • un certificat d’aptitude au métier de comédien, diplôme d’établissement délivré par l’École du TNB ;
    • une licence Arts du Spectacle mention Études théâtrales / parcours « comédien professionnel », délivrée par l’Université Rennes 2.

    Munis de ces deux titres, ils reçoivent alors le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien, diplôme de niveau 2 délivré par le Directeur de l’École pour le compte du Ministère de la Culture.

    La validation de la formation de l’École répond spécifiquement à la définition du métier de l’acteur, précisé par les référentiels annexés à l’arrêté du 1er février 2008.

     

    La licence

    La licence « parcours de comédien professionnel » débute en deuxième puis se poursuit en troisième année, en partenariat avec le département Arts du spectacle de l’Université de Rennes 2.

    Les différentes composantes sont réparties entre les enseignements et totalisent 120 ECTS (système européen de transfert et d'accumulation de crédits). Ces points permettent ensuite aux étudiants de poursuivre leurs études en faisant valoir leurs acquis.

    L’enseignement se répartit en trois pôles :

    • L’unité d’enseignement fondamental dite « pratique », (75 ECTS).

    Elle est proposée par le responsable pédagogique et s’organise en trois corps généraux d’enseignement : Jeu et pratique de l’acteur, Techniques vocale et corporelle, Écriture et dramaturgie (pratique)

    • L’unité d’enseignement fondamental dite « théorique », (40 ECTS).

    Elle est proposée par l’université et son département Arts du spectacle et s’appuie sur quatre thématiques : Théâtre, Histoire et Société / Esthétique et Dramaturgie / Analyse Scénique ou Dramaturgique / Droit, Economie et Sociologie du théâtre.

    • L’unité d’enseignement en langue étrangère : l’apprentissage de l’anglais (5 ECTS). 

    À noter : les droits universitaires pour l’inscription à l’université Rennes 2 sont à la charge des étudiants en 2e et 3e année.

  • Les échanges internationaux

    « L'École s'inscrit dans un contexte européen. Les racines de notre théâtre sont les mêmes que celles des autres théâtres européens. Les conditions économiques et matérielles se ressemblent. L'acteur de demain doit avoir comme référence l'ensemble du théâtre européen et être en capacité d'agir par-delà ses propres frontières nationales. »

    Éric Lacascade

    Au cours de leur formation, les apprentis comédiens rencontrent le théâtre dans sa dimension internationale au travers d’échanges, de voyages et de rencontres.

    À l’échelle européenne, les projets Prospero ou le festival FIND + contribuent à l’édification d’une Europe artistique et culturelle. A l’échelle internationale, des master classes organisées dans le cadre de projets spécifiques favorisent le dialogue entre les cultures. (Echange avec l’université de Santiago du Chili en 2014/2015, année France-Colombie en 2016).

     

    Prospero (2008/2017)

    Le groupe Prospero s’est constitué à partir d’un accord de longue durée de coopération artistique et culturelle. Il a été mis en place afin de poursuivre deux missions essentielles : le développement la création européenne et la formation de jeunes comédiens en Europe.

    Il réunit :

    • le Théâtre National de Bretagne (Rennes, France), chef de file
    • le Théâtre de la Place (Liège, Belgique)
    • Emilia Romagna Teatro Fondazione (Modène, Italie)
    • la Schaubühne am Lehniner Platz (Berlin, Allemagne)
    • le Göteborgs Stadsteatern (Suède)
    • le Théâtre National de Croatie / World Theatre Festival (Croatie)

    Pour la formation des jeunes comédiens, chaque établissement travaille avec une école de la ville siège ou du pays représenté. Ils peuvent ainsi réunir régulièrement les équipes pédagogiques des différentes écoles, et mettre en place le programme d'échanges et de formation.

    Les élèves partagent des temps de formation et rencontrent leurs homologues européens issus des écoles d'enseignement supérieur inscrites dans ce projet : ESACT – Conservatoire royal de Liège (Belgique), Ernst Busch Schule (Berlin, Allemagne), École de l’Emilia Romagna Teatro Fondazione (Modène, Italie) et Academy of Music & Drama, Göteborg University (Suède).

     

    Festival FIND+

    Chaque année, la Schaubühne de Berlin dirigée par Thomas Ostermeier, organise le festival international FIND (Festival of International New Drama), haut lieu de la création internationale.

    Plusieurs écoles européennes, dont celle du TNB, sont invitées à cette occasion à participer à FIND +.

    Il s’agit d’un regroupement de jeunes acteurs invités à se rencontrer pendant une dizaine de jours au travers de workshops dirigés par des artistes de renom, de rencontres, ...

Mot de passe oublié