Saison

Rendez-vous & Actualités

Atelier autour du roman «  l'insoutenable légèreté de l'être  » de Milan Kundera

Atelier Promo 9

Atelier dirigé par Mélanie Leray Avec 7 élèves de la Promo 9

Toute jeune j’avais été éblouie par le roman de Milan Kundera : L'Insoutenable Légèreté de l'être. L’invitation de l’école du TNB est l’occasion de réinterroger cette oeuvre complexe avec 7 élèves comédiens.

Le roman:

"L'Insoutenable Légèreté de l'être" est un roman de Milan Kundera, écrit en 1982 et publié pour la première fois en 1984 en France. Il s'agit du cinquième roman de Kundera. L'intrigue se situe en majorité à Prague et débute en 1968 au moment des événements du Printemps de Prague. Elle met en scène quatre personnages principaux qui sont Tomas, Teresa, Sabina et Franz.Le roman est composé de sept parties : « La légèreté et la pesanteur »,« L’âme et le corps », « Les mots incompris », « L’âme et le corps », « La légèreté et la pesanteur », « La Grande Marche » et enfin « Le sourire de Karénine ». Les deux premières parties ainsi que la 4e, la 5e et la 7e sont consacrées à l’histoire de Tomas et Teresa, dans laquelle intervient la relation de Tomas avec Sabina. La 3e et la 6e parties mettent en lumière l’histoire de Franz et Sabina.Il s’agit d’une oeuvre qui se situe entre le récit et l’essai, sans qu’il y ait de frontière marquée ou d’espace spécifiquement consacré d’une part au récit, de l’autre à l’essai. La réflexion est intégrée à la narration et à l’histoire personnelle des personnages fictifs. Le roman apparaît presque comme un prétexte à une réflexion sur l’existence, l’âme et le corps. Ainsi, alternent le pur récit et les moments où intervient le discours du narrateur.

Approche artistique:

Dans un dispositif scénique simple constitué d’un écran, d’un mur noir, où les acteurs pourrons écrire et où seront collés de nombreuses photos, un grand miroir, une caméra qui viendra filmer en direct des visages, les photos … (elle sera manipulée par les acteurs) des chaises, un canapé et un pupitre. Nous interrogerons ce magnifique roman sans le souci d’en déchiffrer un sens précis. Le roman est dense, les thèmes multiples et contradictoires. (l’idylle, le hasard, la faiblesse, le kitsch (ou la réduction de l’être humain à des sentiments simplistes à l’inverse de ce qu’il est : complexe riche et contradictoire.)…Il est construit comme une partition musicale dont le principe de base est la répétition des thèmes. Le lecteur passe du roman politique au philosophique à l’amoureux, à l’esthétique.

A partir de la lecture, de moments interprétés, de moments filmés (..) de la musique nous tenterons de ressentir, d’écrire une « poétique au plateau » plus que dedéchiffrer une leçon que Kundera nous enseignerait.Etre dans le plaisir et la fascination du monde que Kundera écrit pour nous guider etfuir le trac .Ce travail se fera pour chaque étape, (de l’adaptation textuelle aux choix esthétique)en dialogue avec les 7 élèves comédiens.

Mélanie Leray

du 13 au 27 mars 2017

Informations générales

  • lundi 13 mars 2017 à 09:00
  • lundi 27 mars 2017 à 20:00